1. Espace média

  2. Communiqués

Sept œuvres autochtones de l’ONF proposées en ligne à l’échelle du Canada à l’occasion du Festival imagineNATIVE du film et des arts médiatiques. Le long métrage documentaire primé de Michelle Latimer Inconvenient Indian (90th Parallel Productions/ONF) accompagne six courts métrages en français.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
29/09/2020

 

Le 29 septembre 2020 – Toronto – Office national du film du Canada (ONF)

Le public canadien pourra découvrir des récits autochtones percutants, dont sept œuvres produites ou coproduites par l’Office national du film du Canada, à l’occasion du Festival imagineNATIVE du film et des arts médiatiques 2020, qui se tiendra en ligne du 20 au 25 octobre. L’ONF y sera également partenaire d’un événement réunissant des experts de l’industrie et destiné aux artistes autochtones qui utilisent la réalité virtuelle.

Le long métrage documentaire de Michelle Latimer Inconvenient Indian (90th Parallel Productions/ONF) — qui a remporté le Prix du public du meilleur documentaire et le prix Amplify Voices du meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto — réactualise la brillante déconstruction des récits coloniaux d’Amérique du Nord à laquelle se livre l’intellectuel autochtone passé maître dans l’art du récit Thomas King dans l’ouvrage à succès The Inconvenient Indian: A Curious Account of Native People in North America. Michelle Latimer est une cinéaste primée, productrice, écrivaine et militante d’ascendance algonquine, métisse et française, issue de la bande de Kitigan Zibi Anishinabeg (Maniwaki), au Québec. Elle assure en ce moment la direction et la réalisation de la série Trickster. Elle a grandi sur le territoire du Traité no 9 à Thunder Bay, en Ontario, et partage actuellement son temps entre cette région et Toronto.

Six courts métrages seront également présentés dans le cadre du programme Francophone Indigenous Focus du festival :

À l’occasion du Festival imagineNATIVE, l’ONF sera en outre partenaire de l’événement Digital Development Day: The Digital Pitch, qui réunira un groupe d’experts et se tiendra le mercredi 21 octobre de 10 h à 11 h 30 (HNE). Des acteurs essentiels de l’industrie commenteront alors les projets de documentaires d’auteur en RV de six artistes autochtones émergents ou à mi-carrière. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’Open Immersion II, un laboratoire virtuel proposant du mentorat, du perfectionnement et de l’idéation créatrice, et dirigé par le Studio de l’Ontario de l’ONF, le Media Lab du CFC et JustFilms/Ford Foundation.

Les films

Sélection officielle :

Inconvenient Indian (L’Indien malcommode), de Michelle Latimer (90 min, 2020)

  • Inconvenient Indian expose les mensonges de la suprématie blanche et déboulonne adroitement les mythes sur l’effacement des Autochtones pour mettre à nu ce qu’on a tiré des terres, de la culture et de la population de l’île de la Tortue. Artistes militants, protecteurs du territoire, chasseurs et chefs de file de la revitalisation culturelle s’attaquent avec force aux préjugés voulant que leur existence dérange : ils créent ainsi un nouveau récit essentiel et une possible voie à suivre pour nous tous.
  • Le film a été produit par Stuart Henderson (90th Parallel Productions), Justine Pimlott (ONF) et Jesse Wente. Gordon Henderson (90th Parallel Productions) et Anita Lee (ONF) en ont assuré la production exécutive.

Francophone Indigenous Focus : 

Du Projet 5 courts

Les enfants des Nomades, d’Evelyne Papatie (3 min, 2018)

  • Issue d’une grande famille de nomades, la cinéaste adresse une magnifique lettre poétique à ses enfants, dans laquelle le vélo devient un puissant symbole d’héritage, de transmission et de rassemblement.

Délia de 9 à 5, de Délia Gunn (3 min 30 s, 2018)

  • Portrait direct, tendre et humoristique d’une journée dans la vie de la réalisatrice Délia Gunn, alors enceinte de huit mois, au Réservoir-Dozois.

Ces deux films ont été produits par Nathalie Cloutier (ONF) et Serge Bordeleau (Nadagam films) pour la troisième édition du Projet 5 courts. Colette Loumède en a assuré la production exécutive pour l’ONF.

Le fabuleux calendrier, de Meky Ottawa (1 min, 2019)

  • Le film rappelle qu’il existe des moyens astucieux de contourner les obligations sociales pour prioriser son espace intime.
  • À l’occasion de sa 12e édition, le stage de formation Hothouse de l’ONF destiné aux animatrices et animateurs émergents a fait équipe avec imagineNATIVE et avec les productrices associées Amanda Strong et Amanda Roy pour contribuer à mettre fin à la sous-représentation des créatrices et créateurs autochtones dans le secteur du cinéma d’animation.
  • Le film a été produit par Maral Mohammadian et Jelena Popović, et Michael Fukushima en a assuré la production exécutive pour l’ONF, en partenariat avec imagineNATIVE.

J’aime les filles, de Diane Obomsawin (8 min, 2016)

  • Dans ce court métrage d’animation, d’attachants personnages anthropomorphes racontent l’histoire bien réelle du premier amour de quatre femmes : récits amusants et intimes sur le coup de foudre à sens unique, l’attirance mutuelle, les moments érotiques et les tentatives maladroites d’expression sexuelle.
  • Grand Prix du court métrage d’animation indépendant au Festival international d’animation d’Ottawa.
  • Le film a été produit par Marc Bertrand, et Julie Roy en a assuré la production exécutive pour l’ONF.

Mobiliser, de Caroline Monnet (3 min 30 s, 2015)

  • Mobiliser propose un exaltant voyage qui nous emmène du Grand Nord jusqu’au Sud urbain. L’œuvre fait ressortir la tension entre les modes de vie traditionnel et moderne que vivent les Premières Nations.
  • Meilleur film expérimental au Festival du film de Yorkton.
  • Anita Lee a assuré la production et la production exécutive du film, réalisé dans le cadre de la série de courts métrages Souvenir de l’ONF. Dans cette série, des artistes autochtones de premier plan reprennent des images d’archives de l’ONF et y ajoutent des enregistrements de musiciens autochtones d’avant-garde pour nous présenter ces documents d’origine sous un nouveau jour.

Le chemin rouge, de Thérèse Ottawa (15 min 30 s, 2015)

  • Un regard intimiste sur l’émouvant parcours de Tony Chachai, un jeune Atikamekw dont le chemin vers la rédemption commence par une promesse faite à sa mère mourante de renouer avec ses racines.
  • Mentions spéciales dans les catégories du meilleur court métrage et du coup de cœur Télé-Québec au Festival Présence autochtone (Montréal).
  • Le film a été produit par Johanne Bergeron et Colette Loumède en a assuré la production exécutive à l’occasion de la première édition du concours Tremplin NIKANIK, destiné aux cinéastes francophones des Premières Nations du Québec et organisé par l’ONF en partenariat avec APTN.

– 30 –

Produits connexes

Dossiers de presse électroniques | Images, bandes-annonces, synopsis : Les enfants des Nomades | L’Indien malcommode | Le fabuleux calendrier

Liens connexes

Festival imagineNATIVE du film et des arts médiatiques
Nadagam Films
Hothouse
APTN

Version en anglais ici | English version here.

Relations avec les médias

  • Lily Robert
    Directrice, Communications et Affaires publiques, ONF
    C. : 514-296-8261
    l.robert@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’ONF est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et innovantes, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences immersives. Depuis 1968, l’ONF a produit plus de 300 œuvres signées par des cinéastes inuits, métis et des Premières Nations, constituant ainsi une collection sans pareille de films qui bousculent les récits de la culture majoritaire et proposent des perspectives autochtones aux auditoires d’ici et du reste du monde. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, l’ONF met en œuvre un plan d’action comportant une série d’engagements, notamment consacrer au minimum 15 % des dépenses globales de production aux œuvres réalisées par des artistes autochtones et rendre la collection de films autochtones de l’ONF plus accessible au moyen d’une nouvelle destination sur ONF.ca et de ses applications pour appareils mobiles.