1. Espace média

  2. Communiqués

L’ONF au FIFA en ligne 2020 : une sélection de trois films, dont le long métrage Plus haut que les flammes de Monique LeBlanc, présenté en première et en compétition.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
17/03/2020

Le 17 mars 2020 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

L’Office national du film du Canada salue l’initiative du Festival international du film sur l’art (FIFA) de tenir sa 38édition en ligne et se réjouit que trois de ses productions y soient présentées du mercredi 18 mars au dimanche 29 mars à minuit. La sélection de l’ONF, qui offre de fascinantes perspectives sur différentes pratiques artistiques, compte deux premières : celle du long métrage entre le documentaire et le film d’art Plus haut que les flammes de la cinéaste acadienne Monique LeBlanc, également en compétition, une adaptation filmique du célèbre recueil de poésie du même nom de Louise Dupré ; et celle du court métrage documentaire À ciel ouvert, portrait d’un pavillon à Venise de Katerine Giguère. Le long métrage documentaire Luben et Elena d’Ellie Yonova sera aussi présenté au FIFA en ligne. À noter que seul le film d’ouverture (We Are Not Princesses de Bridgette Auger et Itab Azzam) sera lancé dès le mardi 17 mars à 19 h. Tous les détails concernant l’accès aux films en ligne, la remise de prix ou d’autres informations se trouvent sur le site du FIFA à artfifa.com.

Plus haut que les flammes est une adaptation émouvante du texte de Louise Dupré, lauréat d’un Prix du Gouverneur général en 2011, récité dans son entièreté par la comédienne Violette Chauveau dans ce film tourné d’Auschwitz au Canada, en passant par la Louisiane, le Nicaragua et l’Ukraine. À ciel ouvert, portrait d’un pavillon à Venise montre quant à lui l’histoire du magnifique pavillon du Canada à la Biennale de Venise, dont la restauration a été achevée en 2018 pour marquer son 60e anniversaire. Enfin, Luben et Elena offre un portrait intime des artistes de renom Luben Boykov et Elena Popova.

Les faits en bref

Compétition internationale

  • Plus haut que les flammes de Monique LeBlanc (104 min) – première
    Le poème, comme le film, commence par la phrase : « Ton poème a surgi de l’enfer. » Bouleversée par une visite à Auschwitz et Birkenau, une femme essaie de continuer à vivre et de prendre soin d’un enfant. Car au-delà des pires horreurs provoquées par l’humanité, il y a l’enfance, pour et par laquelle le cours du temps doit continuer. Il y a aussi ceux et celles qui veillent sur ces petits êtres, répétant chaque jour les gestes pour les garder vivants, propres et en sécurité. Tissant des liens entre différentes histoires, différentes réalités et différents paysages, la cinéaste offre un point d’ancrage pour penser l’issue et veiller à élever les héritiers du monde le plus haut possible, « plus haut que les flammes ».

Sélection officielle

  • À ciel ouvert, portrait d’un pavillon à Venise de Katerine Giguère (26 min) – première
    Depuis 1958, le pavillon du Canada à la Biennale de Venise accueille des artistes et des architectes contemporains canadiens ainsi que leurs œuvres. Katerine Giguère signe un portrait intimiste de ce bijou architectural, conçu par le célèbre Studio BBPR de Milan. Elle met en valeur l’histoire et l’architecture du bâtiment, qui, tout comme ses jardins, a récemment fait l’objet d’une importante restauration menée par le Musée des beaux-arts du Canada.
  • Luben et Elena d’Ellie Yonova (75 min)
    Un portrait des artistes Luben Boykov et Elena Popova, qui ont fui la répression de la Bulgarie communiste et trouvé refuge sur l’île de Terre-Neuve, célébrant l’amour de l’art et l’art de l’amour. Le film a fait sa première mondiale au Festival international du film de l’Atlantique FIN et a été sélectionné au Festival international de films de femmes de St. John’s.

– 30 –

Produits connexes

Dossiers de presse électroniques | Images, bandes-annonces, synopsis : À ciel ouvert, portrait d’un pavillon à Venise | Luben et Elena | Plus haut que les flammes

Note aux médias en anglais ici.

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.