1. Espace média

  2. Communiqués

Cinq œuvres de l’Office national du film du Canada en vedette au Festival international du film de Vancouver 2020. The Magnitude of All Things, de la réputée cinéaste vancouvéroise Jennifer Abbott, sera présenté en première mondiale dans le cadre de BC Spotlight. À l’honneur également : une sélection de nouvelles œuvres documentaires ou d’animation primées.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
03/09/2020

Le 3 septembre 2020 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Le Festival international du film de Vancouver (VIFF), qui se tiendra du 24 septembre au 7 octobre, présentera en première mondiale The Magnitude of All Things (Cedar Island Films/Flying Eye Productions/ONF), le nouveau long métrage de la cinéaste vancouvéroise primée à Sundance Jennifer Abbott. Mais ce n’est pas tout : d’autres œuvres documentaires et d’animation produites ou coproduites par l’Office national du film du Canada seront aussi en vedette.

Deux longs métrages documentaires de l’ONF réalisés par des créatrices de renom seront présentés en première britanno-colombienne :

  • Inconvenient Indian, de Michelle Latimer, cinéaste, productrice, écrivaine et militante aux origines algonquines, métisses et françaises ;
  • John Ware Reclaimed, de la cinéaste, autrice et dramaturge originaire de Calgary Cheryl Foggo, dont la caméra filme fréquemment la réalité des Noirs au Canada.

Le Festival proposera aussi deux courts métrages d’animation de l’ONF :

  • Le mal du siècle, de l’illustratrice et animatrice québécoise Catherine Lepage ;
  • Le fabuleux calendrier, de Meky Ottawa, originaire de la Nation atikamekw du Québec. Ce film a été produit dans le cadre du stage de formation Hothouse de l’ONF.

Première mondiale — BC Spotlight

The Magnitude of All Things, de Jennifer Abbott

  • Lorsque le cancer emporte sa sœur, Jennifer Abbott, guidée par son chagrin, prend conscience de l’ampleur du dérèglement climatique. The Magnitude of All Things établit des relations étroites entre divers aspects du deuil — aussi bien personnel que planétaire.
  • Aux récits des manifestations du changement climatique observées en première ligne dans le nord du Canada, en Australie, en Équateur, en Suède et en Angleterre s’amalgament les souvenirs d’enfance qu’évoque pour la cinéaste la région de la baie Georgienne, en Ontario. Qu’ont en commun ces histoires ? Eh bien, tout, étonnamment !
  • Établie en Colombie-Britannique, Jennifer Abbott se consacre depuis 25 ans à la création de films portant sur les enjeux pressants de nature sociale, politique et environnementale. Elle a notamment coréalisé The Corporation, primé à Sundance en 2003. Cette année, elle est également de retour au VIFF pour la présentation du film The New Corporation: The Unfortunately Necessary Sequel, dont elle signe la coréalisation avec Joel Bakan.

The Magnitude of All Things est produit par Andrew Williamson et Henrik Meyer pour Cedar Island Films. Shirley Vercruysse en assure la production et la production exécutive pour le Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon de l’ONF. Produit avec la participation du Fonds TELUS, ainsi que de Téléfilm Canada et du Groupe de Fonds Rogers, dans le cadre du Programme pour le long métrage documentaire.
Synopsis, biographies, images (en anglais seulement) : mediaspace.nfb.ca/the-magnitude-of-all-things

Première britanno-colombienne — True North

John Ware Reclaimed, de Cheryl Foggo

  • John Ware Reclaimed accompagne Cheryl Foggo dans la quête qu’elle poursuit afin de revoir la mythologie entourant John Ware, le cowboy noir qui s’est établi en Alberta à la fin du 19e siècle. Les recherches de la cinéaste mettent au jour le profil possible de cette personnalité emblématique et le sens que revêt son héritage au regard du racisme qui s’exerçait — et s’exerce toujours — contre les Noirs.
  • Champion du monde de rodéo à huit reprises, Fred Whitfield incarne John Ware dans le film. Celui-ci comporte également des entretiens, notamment avec l’auteur Lawrence Hill, le chercheur Bertrand Bickersteth et l’historien David Breen, filmés dans des lieux clés de la vie de Ware.
  • Le film contient des chansons inédites de l’auteur-compositeur country lauréat d’un prix Juno Corb Lund, ainsi que de Miranda Martini, laquelle a créé certaines de ces compositions alors qu’elle étudiait à l’Université de la Colombie-Britannique.

John Ware Reclaimed est produit pour l’ONF en Alberta par Bonnie Thompson et David Christensen ; David Christensen en assure aussi la production exécutive.
Synopsis, biographies, images : espacemedia.onf.ca/john-ware-reclaimed

Première britanno-colombienne — Special Presentation

Inconvenient Indian, de Michelle Latimer

  • En cette période de changements décisifs et de réexamens essentiels, Inconvenient Indian donne vie au livre à succès de Thomas King, déboulonnant les récits coloniaux d’Amérique du Nord et recadrant l’histoire.
  • Le film de Michelle Latimer est un percutant poème ancré dans la terre et amplifié par les voix de ceux et celles qui perpétuent la tradition de la résistance autochtone : artistes militants, protecteurs du territoire, chasseurs et chefs de file de la revitalisation culturelle.

Inconvenient Indian est produit par Stuart Henderson (90th Parallel Productions), Justine Pimlott (ONF) et Jesse Wente. Gordon Henderson (90th Parallel Productions) et Anita Lee (ONF) en assurent la production exécutive.
Synopsis, biographies, images : espacemedia.onf.ca/inconvenient-indian

Courts métrages

Le mal du siècle, de Catherine Lepage

  • Une jeune femme tente de se décrire sous un jour idyllique, mais la narration visuelle raconte une tout autre histoire : elle illustre avec une force poignante la charge anxiogène que porte cette hyperperformante.
  • Le film a reçu le Prix du public et la Mention spéciale du jury – Compétition canadienne aux Sommets du cinéma d’animation à Montréal, et a fait partie de la sélection officielle dans la section Generation 14plus à la Berlinale 2020.

Le mal du siècle est produit pour l’ONF par Marc Bertrand ; Julie Roy en assure la production exécutive.
Synopsis, biographies, images : espacemedia.onf.ca/mal

Le fabuleux calendrier, de Meky Ottawa

  • Ce film aux tons fluos porte sur l’ingéniosité qu’il nous faut parfois déployer afin de contourner les obligations sociales pour prioriser notre espace intime.
  • À l’occasion de sa 12e édition, le stage de formation Hothouse de l’ONF destiné aux animatrices et animateurs émergents a fait équipe avec imagineNATIVE, ainsi qu’avec les productrices associées Amanda Strong et Amanda Roy, pour contribuer à mettre fin à la sous-représentation des créatrices et créateurs autochtones dans le secteur du cinéma d’animation.

Le fabuleux calendrier est produit pour l’ONF par Maral Mohammadian et Jelena Popović ; Michael Fukushima en assure la production exécutive. Produit en partenariat avec imagineNATIVE.
Synopsis, biographies, images : espacemedia.onf.ca/fabuleux

– 30 –

Produits connexes

Dossiers de presse électroniques | Images, bandes-annonces, synopsis : Inconvenient Indian | John Ware Reclaimed | Le fabuleux calendrier | Le mal du siècle | The Magnitude of All Things (en anglais seulement)

Liens connexes

Vancouver International Film Festival
Cedar Island Films
Flying Eye Productions
Fonds TELUS
Téléfilm Canada
Groupe de Fonds Rogers
90th Parallel Productions
imagineNATIVE

Version en anglais ici | English version here.

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.