1. Espace média

  2. Communiqués

Un mois de mai aux nouveautés diversifiées sur onf.ca. Ce printemps, des chaînes thématiques soulignent le Mois du patrimoine asiatique, le Mois du patrimoine juif canadien et plus encore.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
02/05/2022

Le 2 mai 2022 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

En mai, encore plus de films seront accessibles gratuitement sur onf.ca. Cette sélection issue des studios de l’ONF d’un bout à l’autre du pays compte deux chaînes mettant en valeur le patrimoine fascinant des communautés asiatiques et juives au Canada, en ce mois thématique soulignant leur apport ; les courts métrages d’animation humoristiques Chroniques du Centre-Sud de Richard Suicide et Le syndrome de la tortue de Samuel Cantin, issus de la deuxième édition de la collection Chroniques du 9e art; le court métrage documentaire d’une grande humanité Peaufiner l’art de languir de Kitra Cahana ; et les films en hommage aux lauréats et lauréates des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle. Cette riche offre culturelle s’ajoutera aux plus de 5500 titres déjà proposés sur onf.ca, sans oublier la collection d’une centaine d’œuvres interactives, dont la presque totalité est offerte gratuitement en ligne.

Dès le 2 mai – Pour souligner le Mois du patrimoine asiatique

Chaîne Les communautés asiatiques au Canada : www.onf.ca/chaines/les-communautes-asiatiques-au-canada

Cette sélection de 25 courts et longs métrages documentaires et d’animation compte des films spécialement choisis dans la collection de l’ONF afin de mettre en valeur la culture, les arts, l’histoire et les nombreuses contributions sociales des Canadiennes et Canadiens d’origine asiatique. Lancé en ligne le 2 mai, le long métrage documentaire Advienne que pourra de Julia Kwan se penche sur un épisode déterminant de la vie du quartier chinois de Vancouver : l’arrivée d’immeubles de copropriété et d’entreprises non chinoises. Au fil d’une année, la caméra accompagne des gens du quartier, dont une marchande de journaux ambulante de 90 ans et le propriétaire de deuxième génération d’une boutique de thé, qui évoluent dans cette communauté en mutation. Autres films à ne pas manquer : Un printemps de Keyu Chen, Loin de Bachar de Pascal Sanchez et Le troisième ciel de Georges Payrastre.

Pour souligner le Mois du patrimoine juif canadien

Chaîne : www.onf.ca/chaines/le-mois-du-patrimoine-juif-canadien

  • Une quinzaine d’animations et de documentaires récents ou plus anciens, des longs métrages Socalled, le film de Garry Beitel et 20 ans après… de Jacques Bensimon au court métrage J’étais une enfant de survivants de l’Holocauste d’Ann Marie Fleming, mettent de l’avant l’importante contribution des Canadiennes et Canadiens d’origine juive au tissu social, économique, politique et culturel du pays, en plus de saluer le courage et la force dont ils ont fait preuve tout au long de l’histoire.
  • Dès la mi-mai, lisez le blogue du conservateur de la collection anglaise de l’ONF, Albert Ohayon, qui portera sur les films The Jews of Winnipeg de Bill Davies et People of the Book de Felix Lazarus (en anglais).

Dès le 6 mai

Chroniques du 9e art : Chroniques du Centre-Sud de Richard Suicide et Le syndrome de la tortue de Samuel Cantin (2021, Studio d’animation du Programme français de l’ONF)
Deux courts métrages d’animation (2 × 4 min)
Dossier de presse : espacemedia.onf.ca/epk/chroniques-2021

Ces deux films ludiques sont issus de la deuxième édition de la collection Chroniques du 9e art, qui témoigne des riches affinités entre la bande dessinée et le cinéma d’animation.

  • Primé au Festival Fantasia, Chroniques du Centre-Sud de Richard Suicide se déroule dans le Centre-Sud de Montréal, où un auteur trouve l’inspiration en observant son ingénieux voisin le Piton. Il en résulte un portrait loufoque d’un quartier en pleine transformation sociale.
  • Dans Le syndrome de la tortue de Samuel Cantin, de quelle maladie Henri Castagnette peut-il bien être affligé ? Complètement angoissé, le jeune homme remet son sort entre les mains de l’exubérant Dr Von Strudel. Résultat ? Un délire médical hilarant.
  • Les deux films seront projetés le samedi 7 mai lors de l’événement Films et table ronde entourant l’univers de la BD, mis sur pied par l’ONF et le Festival BD de Montréal.
  • Dès le 6 mai, consultez le blogue du conservateur de la collection française de l’ONF, Marc St-Pierre, qui montrera le lien entre le cinéma d’animation à l’ONF et la BD.

Dès le 16 mai – Pour souligner la Journée internationale des familles

Peaufiner l’art de languir de Kitra Cahana (2021, Studio du Québec et de l’Atlantique de l’ONF)
Court métrage documentaire (12 min 13 s)
Dossier de presse : espacemedia.onf.ca/epk/peaufiner

Complètement isolé de ses proches durant le confinement pandémique, un rabbin tétraplégique résidant dans un centre de soins de longue durée à Montréal est filmé à distance par sa fille. Offrant de puissantes méditations sur l’amour et l’espoir, le film nous montre ce que signifie le fait d’être en vie dans un état d’isolement profond. Le film a connu sa première mondiale au Festival du nouveau cinéma (FNC) de Montréal et est en nomination pour un prix Iris au Gala Québec Cinéma.

Dès le 28 mai à 21 h (HAE)

Sept courts métrages pour rendre hommage aux lauréats et lauréates des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (PGGAS) 2022

Pour une 14e année, l’ONF réunit des cinéastes réputés d’ici pour créer de brefs hommages cinématographiques aux légendes canadiennes des arts du spectacle, alors que les PGGAS s’apprêtent à honorer leurs lauréats et lauréates lors de leur gala annuel, qui se tiendra le 28 mai au Centre national des arts à Ottawa. Le public pourra également voir les films en ligne sur onf.ca à 21 h à compter de cette date. Voici les titres :

  • L’EGPGGAS de David Foster, réalisé par Teresa Alfeld ;
  • Tomson Highway : kipimâtisinaw tapâhpeyahk, réalisé par Barry Bilinsky ;
  • Linda Rabin : tout est mouvement, réalisé par Christine Chevarie-Lessard ;
  • Fernand Dansereau : en une seule vie, écrit par le regretté documentariste Danic Champoux et réalisé par Sylvie Lapointe ;
  • Rita Shelton Deverell : reine des abeilles, réalisé par Sara Elgamal ;
  • Michelle Smith : la culture au cœur, réalisé par Pascal Boutroy ;
  • Crystal Pite : au-delà des mots, réalisé par Joella Cabalu.

Pour en savoir plus sur les cinéastes et la collection de l’ONF

– 30 –

Version en anglais ici | English version here.

Relations avec les médias

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • Lily Robert
    Directrice, Communications et Affaires publiques, ONF
    C. : 514-296-8261
    l.robert@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF), le producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées, collabore avec des créateurs et créatrices de talent à l’échelle du pays pour proposer des documentaires et des films d’animation d’auteur. Il prend des mesures concrètes pour combattre le racisme systémique et devenir une organisation plus ouverte et diversifiée. Il s’emploie en outre à affermir la production autochtone et à promouvoir l’équité des genres dans le secteur du cinéma. Les productions de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 prix, dont 12 Oscars. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.