1. Espace média

  2. Communiqués

Le fond de l’air (ONF) de Simon Beaulieu prend l’affiche à Montréal dès le 19 mars.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
12/03/2020

Le 12 mars 2020 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Le long métrage documentaire Le fond de l’air de Simon Beaulieu, une production de l’Office national du film du Canada, arrive en salle dès le 19 mars à Montréal, au Cinéma Moderne (19 et 29 mars, version avec sous-titres anglais) et à la Cinémathèque québécoise (1er et 9 avril). Les séances se tiendront en présence du réalisateur. À l’heure des changements climatiques et de l’écoanxiété, ce film d’auteur est plus que jamais d’actualité et offre une expérience puissante de l’apathie quotidienne. Une réflexion troublante sur le destin de l’humanité à l’ère de l’anthropocène.

Le fond de l’air a connu sa première mondiale en compétition aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal 2019, devant une salle comble, et a également été présenté aux Rendez-vous Québec Cinéma 2020. D’autres projections auront aussi lieu ailleurs au Québec, notamment à Gatineau et à Rimouski, plus tard en avril.

À propos du film

Le fond de l’air de Simon Beaulieu (77 min)

Produit à l’ONF par Nathalie Cloutier

Le fond de l’air est une proposition d’auteur percutante qui donne à vivre dans ses sens et sa chair la surcharge d’information du quotidien. Ce film-manège dérangeant, à la frontière du documentaire, du cinéma expérimental et de la fiction, crée une expérience esthétique intense de l’effondrement imminent de notre civilisation.

Présentation en salle dès le 19 mars

  • À Montréal :
    les 19 et 29 mars au Cinéma Moderne (version originale avec sous-titres anglais)
    les 1er et 9 avril  à la Cinémathèque québécoise (version originale française)
  • À Gatineau :
    le 15 avril à la galerie de l’Université du Québec en Outaouais
  • À Rimouski :
    le 28 avril au Cinéma Paralœil

À propos du réalisateur

Cinéaste et scénariste, Simon Beaulieu a écrit et réalisé trois longs métrages documentaires abordant la question de l’engagement de l’artiste dans la société et celle de la survivance de la culture québécoise : Lemoyne en 2005, Godin en 2011, ainsi que Miron : un homme revenu d’en dehors du monde en 2014, documentaire exploratoire sur le poète québécois Gaston Miron présenté dans de nombreux festivals, dont Visions du réel en Suisse, et lauréat de plusieurs prix tout comme Godin. En 2019, il a coscénarisé le long métrage primé La grande noirceur de Maxime Giroux, dont il a aussi signé les dialogues. Le fond de l’air est son quatrième long métrage.

– 30 –

Produit connexe

Dossier de presse électronique | Images, bande-annonce, synopsis : Le fond de l’air

Communiqué en anglais ici.

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 24 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.