1. Espace média

  2. Communiqués

Le Festival du film queer de Vancouver accueille la première locale du court métrage Beauty, réalisé par Christina Willings à l’ONF. Également au programme, le court métrage d’animation J’aime les filles, de Diane Obomsawin, et une projection du film Deep Inside Clint Star, de Clint Alberta.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
06/07/2018

(Image fournie par l’ONF)

Le 6 juillet 2018 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Présenté en première locale, le nouveau court métrage Beauty (Beautés), de la cinéaste vancouvéroise Christina Willings, ouvre une sélection de films marquants de l’Office national du film du Canada (ONF) au 33e Festival du film queer de Vancouver (tenu du 9 au 19 août). Le Festival accueille également le court métrage d’animation maintes fois primé J’aime les filles (2016), que signe Diane Obomsawin, ainsi qu’un grand classique, le long métrage iconoclaste du regretté Clint Alberta Deep Inside Clint Star (1999), projeté dans le cadre de la programmation spéciale du 30e anniversaire du Festival.

Beauty est projeté dans le volet The Coast Is Genderqueer, qui a lieu le vendredi 17 août à 17 h au Goldcorp Centre for the Arts de l’Université Simon Fraser. The Coast Is Genderqueer est le premier programme de courts métrages du Festival à mettre à l’honneur des histoires locales sur les personnes transgenres, non binaires et au genre variant. Ces courts métrages sont produits en Colombie-Britannique et mettent l’accent sur les jeunes à l’écran et sur les cinéastes émergents.

Deep Inside Clint Star et J’aime les filles sont tous deux projetés dans le cadre de la vitrine thématique decolonizing discipline(s): a two-spirit showcase. Le long métrage de Clint Alberta est présenté le samedi 18 août à 21 h au York Theatre, avec une introduction des cinéastes Justin Ducharme et Jade Baxter. J’aime les filles, de Diane Obomsawin, fait partie de la section Indigiqueer Shorts from Turtle Island & Aotearoa, programmée par Justin Ducharme et à l’affiche le samedi 18 août à 19 h au York Theatre.

À propos des films

Beauty (Beautés), 23 min

Dans un monde qui aime délimiter clairement la place de chacun, quiconque souhaite définir plus largement la notion de genre doit s’armer de courage : il en faut beaucoup, pour comprendre et accepter. Le documentaire Beauty, scénarisé et réalisé par Christina Willings, examine la vie de cinq enfants qui réinventent le concept de genre, chacun tentant de déterminer ce que signifie pour lui être un humain à part entière. Revendiquer un genre à soi lorsque tout nous pousse à entrer dans le moule tient du défi, un défi parfois redoutable. Heureusement, famille et amis apportent leur soutien.

Des éléments d’animation — images de pieuvres, d’astronautes et autres — flottent librement à l’écran, rassemblant les expériences communes des enfants en magnifiques fantaisies qui célèbrent le pouvoir de l’imagination et de l’autodétermination. Enjoué, maladroit, affectueux et courageux, chacun de ces enfants remarquables — dont la championne des droits des personnes transgenres Tru Wilson, de Ladner en Colombie-Britannique — a trouvé sa voie vers la liberté et a su donner son sens profond à l’expression « être soi-même ».

Shirley Vercruysse est la productrice et la productrice exécutive de Beauty pour le Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, à Vancouver. Teri Snelgrove est productrice déléguée.

J’aime les filles, 8 min

La bédéiste et cinéaste d’animation montréalaise Diane Obomsawin, alias Obom, porte sa dernière bande dessinée à l’écran. Dans J’aime les filles, elle recourt à des personnages anthropomorphes attachants pour relater des témoignages authentiques à propos du premier amour.

Du coup de foudre à sens unique à l’attirance mutuelle, les récits cocasses et intimistes de quatre femmes nous transportent au temps de la première fois dans ce remarquable court métrage qui a reçu huit récompenses jusqu’à maintenant, dont le Prix du meilleur film LGBT au Festival du court métrage de New York, le Grand Prix Nelvana du meilleur court métrage d’animation indépendant au Festival international d’animation d’Ottawa, ainsi que le prix Guy-L.-Coté du meilleur film d’animation canadien aux Sommets du cinéma d’animation.

J’aime les filles est produit par Marc Bertrand et la productrice exécutive Julie Roy pour le Studio d’animation français de l’ONF.

Deep Inside Clint Star, 88 min

À l’aube du nouveau millénaire, le réalisateur Clint Alberta nous invitait à suivre des conversations à cœur ouvert avec ses amis, de jeunes Autochtones canadiens de la région de Toronto. Rejetant la grammaire du cinéma documentaire, ce film iconoclaste observe avec style la sexualité et l’identité autochtones. Hugo, le rocker punk, se moque bien de ce que vous pensez. Tawny aspire à faire des études universitaires et à « vivre heureuse jusqu’à la fin des temps ». Harvey, lui, a l’impression de naître à une nouvelle vie depuis sa sortie du placard. Michael affirme son identité culturelle et sexuelle avec énergie, et Becky est prête à aimer de nouveau. Quant à Gerhard, qui se laisse porter par la vie, il est là pour l’expérience.

En compagnie d’un réalisateur peu disposé à se conformer aux exigences de la société, toutes ces personnes réfléchissent sur les questions d’identité, de sexualité et d’intimité. Présenté en première en 2000 au Festival du film de Sundance et gagnant du prix Donald-Brittain du meilleur long métrage documentaire, Deep Inside Clint Star est une œuvre extraordinaire sur la vie, le sexe, l’amour, la vérité… et 500 ans d’oppression.

Deep Inside Clint Star a été produit par Silva Basmajian et la productrice exécutive Louise Lore pour le Studio de l’Ontario de l’ONF.

-30-

Matériel promotionnel
Dossier de presse électronique | Images, bande-annonce, synopsis : Beautés | J’aime les filles | Deep Inside Clint Star

Liens connexes
Festival du film queer de Vancouver
SFU’s Goldcorp Centre for the Arts
York Theatre

Relations avec les médias

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF), le producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées, collabore avec des créateurs et créatrices de talent à l’échelle du pays pour proposer des documentaires, des animations d’auteur, des récits interactifs et des expériences participatives. Il prend des mesures concrètes pour combattre le racisme systémique et devenir une organisation plus ouverte et diversifiée. Il s’emploie en outre à affermir la production autochtone et à promouvoir l’équité des genres dans les secteurs du cinéma et des médias numériques. Les productions de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 prix, dont 12 Oscars. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.