1. Espace média

  2. Dossier de presse

VAYSHA L’AVEUGLE – RV

Théodore Ushev
2017 | 8 min 13 s
Technique : Animation en réalité virtuelle (Samsung Gear)

Sélections et prix

  • Sélection officielle - Réalité virtuelleAnnecy 2017

ANIMATION EN RÉALITÉ VIRTUELLE

VAYSHA L’AVEUGLE, DU FILM À LA RÉALITÉ VIRTUELLE


SYNOPSIS LONG


LES DÉFIS TECHNIQUES

Bande-annonce

Équipe


Theodore Ushev
Réalisateur

Biographie
Photo
Photo : ONF



Theodore Ushev

Né à Kyustendil, en Bulgarie, en 1968, Theodore Ushev est diplômé de l’Académie nationale des beaux-arts de Sofia. Il se fait d’abord connaître comme affichiste dans son pays d’origine avant de s’installer à Montréal en 1999. Là, il acquiert rapidement une réputation de cinéaste d’animation prolifique et doué, grâce à des films comme L’homme qui attendait (2006) et Tzaritza (2006).

En 2006, il amorce une trilogie remarquée sur les relations entre l’art et le pouvoir : Tower Bawher (2006), bientôt suivi par Drux Flux (2008), puis par Gloria Victoria (2013). En parallèle, il réalise plusieurs courts métrages qui prennent pour sujet des artistes – cinéastes dans leur rapport au monde : Les journaux de Lipsett (2010), son film le plus connu, primé à 16 reprises, Rossignols en décembre (2011) et Joda (2012). Fasciné par les nouvelles plateformes de diffusion, il réalise des films pour Internet (Vertical, 2003), les téléphones portables (Sou, 2004) et un vidéoclip (Demoni, 2012). Avec 3e page après le soleil (2014) Theodore Ushev propose une réflexion cinglante sur le destin des livres. Littéralement dessiné avec son sang, Manifeste de sang (2015) est un pamphlet sur les idéaux qui méritent — ou non — qu’on donne sa vie pour les défendre. Basé sur la nouvelle de Georgi Gospodinov, son plus récent film Vaysha l’aveugle, est une métaphore sur la difficulté de vivre le moment présent.


Marc Bertrand
Producteur (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



Marc Bertrand

Producteur au Studio d’animation français de l’ONF depuis 1998, Marc Bertrand a à son actif plus d’une centaine de productions, dont des titres applaudis tels que la série Une minute de science, svp ! (2001) et Noël Noël (2003) de Nicola Lemay, tous deux gagnants d’un prix Gémeaux pour la meilleure émission ou série d’animation en 2002 et 2004 ; le film de Masoud Raouf Bleu comme un coup de feu (2003), couronné d’un Jutra en 2004 ; et L’hiver de Léon (2007), lauréat du Grand Prix d’excellence de l’Alliance pour l’enfant et la télévision en 2008. Marc Bertrand a également produit en 2006 la série documentaire 24 idées/seconde, consacrée au cinéma d’animation et à ses créateurs, ainsi qu’un coffret DVD, Norman McLaren – L’intégrale, regroupant les chefs-d’œuvre restaurés numériquement du célèbre cinéaste, pionnier de la fusion entre musique et animation. Séduit par les nouvelles technologies, il a coproduit en 2008 le film stéréoscopique Champlain retracé de Jean-François Pouliot et a également produit Les yeux noirs, une création stéréoscopique de Nicola Lemay. Il a aussi signé la production d’Empreintes (2004) de Jacques Drouin, ainsi que des œuvres de Theodore Ushev Tower Bawher (2006), Drux Flux (2009) et Les journaux de Lipsett (2010), lauréat d’un prix Génie et primé au Festival d’animation d’Annecy. En 2011, il a coproduit Romance, du célèbre cinéaste d’animation Georges Schwizgebel, qui a remporté le prix Génie 2012 du meilleur film d’animation. En 2011 également, il a produit Dimanche de Patrick Doyon, qui a été en nomination aux Oscars® et qui a reçu le Jutra 2012 du meilleur film d’animation.

En 2013, Marc est devenu membre de l’AMPAS (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) et a complété la coproduction de Terre d’écueil (Michelle et Uri Kranot) et de Gloria Victoria (Theodore Ushev), qui s’est vu attribuer le prix FIPRESCI au Festival d’Annecy 2013.

En 2014, c’est une autre production de Marc, Nul poisson où aller, qui a remporté cet honneur. La même année, le film Jutra de Marie-Josée Saint-Pierre, une coproduction MJSTP Films et ONF, est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes et, en février 2015, gagne un Jutra et un prix Écrans canadiens pour le meilleur court film d’animation. À l’automne 2016, J’aime les filles de Diane Obomsawin gagne le Grand Prix du Festival d’animation d’Ottawa et le Prix du jury jeunesse au FIFEM. En 2016, le film Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, dont Marc a assuré la production, remporte le Prix du jury et le Prix du jury junior à Annecy avant d’être mis en nomination aux Oscars® en 2017, dans la catégorie Meilleur court métrage d’animation.


Julie Roy
Productrice exécutive (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



Julie Roy

Productrice exécutive au Studio d’animation français de l’Office national du film du Canada, Julie Roy a produit une quarantaine de courts métrages d’animation. Titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal, elle a publié de nombreux textes portant sur les femmes et le cinéma d’animation.

Parmi ses productions, citons Le sujet de Patrick Bouchard et TESLA : LUMIÈRE MONDIALE de Matthew Rankin, tous deux présentés à Cannes, le premier à la Quinzaine des réalisateurs en 2018 et le second à la Semaine de la critique en 2017. En 2016, elle a coproduit Une tête disparaît de Franck Dion (Papy 3D/ONF), qui a remporté le Cristal du court métrage au Festival international d’animation d’Annecy. Claude Cloutier, Michèle Lemieux, Regina Pessoa et bien d’autres font partie des artistes qu’elle a accompagnés sur plusieurs œuvres.

Préconisant la diversité des approches cinématographiques, Julie Roy développe actuellement un projet d’installation interactive avec Nicolas Brault, ainsi que le prochain court métrage de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli-Putli, 2007).

Images

Générique

Un film de
Theodore Ushev

Basé sur la nouvelle Vaysha, l’aveugle de Georgi Gospodinov 
© Georgi Gospodinov, 2001

Voix
Caroline Dhavernas

Directrice de plateau
Julie Burroughs

Conception sonore
Olivier Calvert

Bruitage
Lise Wedlock

Enregistrement bruitage
Geoffrey Mitchell

Mixage
Serge Boivin

Musique

Mandra
Composition de  Nikola Gruev
Interprétée par Kottarashky
Tirée de l’album Opa Hey!
Édition Asphalt Tango Records 2009

Music for the funeral of Queen Mary Z. 860
Burial Service March
Composition de Henry Purcell
Interprétée par Oxford Camerata
Courtoisie de Naxos of America

Directeur technique
Pierre Plouffe

Coordonnateur technique
Daniel Lord

Coordonnatrice de production
Michèle Labelle

Monteur en ligne
Serge Verreault

Agente de mise en marché
Geneviève Bérard

Administratrice
Diane Régimbald

Équipe administrative
Diane Ayotte
Karine Desmeules 

Remerciements
Mélanie Gleize
Olivier Catherin

Ce projet a bénéficié de la Résidence d’écriture de l’Abbaye de Fontevraud, Programme Odyssée – ACCR, avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication et de la Région des Pays de la Loire.

Avec la participation d’ARTE France
Unité de programmes cinéma
Responsable des courts : Hélène Vayssières

Productrice exécutive
Julie Roy

Producteur
Marc Bertrand

 



Relations de presse

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) produit des animations innovantes dans ses studios de Montréal, dans ses centres situés partout au pays et dans le cadre de coproductions internationales avec les animateurs les plus en vue de la planète. Il est également un chef de file en matière d’approches novatrices en stéréoscopie 3D et en contenu animé pour nouvelles plateformes. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 7000 récompenses. Ses animations ont récolté 7 de ses 12 Oscars, 6 Grands Prix au Festival international du film d’animation d’Annecy, en France, 4 Palmes d’or au Festival de Cannes et 2 Ours d’or à la Berlinale. Pour accéder aux animations primées de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.