1. Espace média

  2. Dossier de presse

Un printemps

Keyu Chen
2017 | 6 min 07 s
Dessin à l'ordinateur

Sélections et prix

  • Sélection officielle36e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

  • Sélection officielleSommets du cinéma d'animation 2017

  • Sélection officielleFestival international du court métrage Clermont-Ferrand

  • Sélection officielleRendez-vous Québec Cinéma 2018

  • Sélection officielleAnnecy 2018 - Section Perspectives

Synopsis


Version une ligne


Version courte


Version longue


Entretien avec Keyu Chen


Billet de blogue

Bande-annonce

Extrait #1

Extrait 2

Matériel promotionnel

Images

Équipe


Keyu Chen
Réalisatrice

Biographie
Photo



Keyu Chen

Originaire de la Chine, Keyu Chen étudie l’animation durant deux ans à l’Université de communication de Chine à Beijing avant de s’installer en 2006 à Rouyn-Noranda pour obtenir un baccalauréat en multimédia interactif et en création 3D à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. C’est à l’Université Laval de Québec qu’elle décroche une maîtrise en arts visuels en 2011. Elle y réalise son premier film, Le manque.

Par l’entremise du programme Équité, Keyu arrive au Studio d’animation de l’Office national du film du Canada, où elle est intégrée à l’équipe de production du film Jutra, un documentaire animé de Marie-Josée Saint-Pierre. Elle travaillera également sur Nul poisson où aller, de Nicola Lemay et Janice Nadeau, Mamie, de Janice Nadeau, et Histoires de bus, de Tali. En 2014, Keyu est lauréate de la 21e édition du concours Cinéaste recherché(e) de l’ONF, ce qui lui permet de réaliser son premier film d’animation professionnel, Un printemps.


Marc Bertrand
Producteur (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



Marc Bertrand

Producteur au Studio d’animation français de l’ONF depuis 1998, Marc Bertrand a à son actif plus d’une centaine de productions, dont des titres applaudis tels que la série Une minute de science, svp ! (2001) et Noël Noël (2003) de Nicola Lemay, tous deux gagnants d’un prix Gémeaux pour la meilleure émission ou série d’animation en 2002 et 2004 ; le film de Masoud Raouf Bleu comme un coup de feu (2003), couronné d’un Jutra en 2004 ; et L’hiver de Léon (2007), lauréat du Grand Prix d’excellence de l’Alliance pour l’enfant et la télévision en 2008. Marc Bertrand a également produit en 2006 la série documentaire 24 idées/seconde, consacrée au cinéma d’animation et à ses créateurs, ainsi qu’un coffret DVD, Norman McLaren – L’intégrale, regroupant les chefs-d’œuvre restaurés numériquement du célèbre cinéaste, pionnier de la fusion entre musique et animation. Séduit par les nouvelles technologies, il a coproduit en 2008 le film stéréoscopique Champlain retracé de Jean-François Pouliot et a également produit Les yeux noirs, une création stéréoscopique de Nicola Lemay. Il a aussi signé la production d’Empreintes (2004) de Jacques Drouin, ainsi que des œuvres de Theodore Ushev Tower Bawher (2006), Drux Flux (2009) et Les journaux de Lipsett (2010), lauréat d’un prix Génie et primé au Festival d’animation d’Annecy. En 2011, il a coproduit Romance, du célèbre cinéaste d’animation Georges Schwizgebel, qui a remporté le prix Génie 2012 du meilleur film d’animation. En 2011 également, il a produit Dimanche de Patrick Doyon, qui a été en nomination aux Oscars® et qui a reçu le Jutra 2012 du meilleur film d’animation.

En 2013, Marc est devenu membre de l’AMPAS (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) et a complété la coproduction de Terre d’écueil (Michelle et Uri Kranot) et de Gloria Victoria (Theodore Ushev), qui s’est vu attribuer le prix FIPRESCI au Festival d’Annecy 2013.

En 2014, c’est une autre production de Marc, Nul poisson où aller, qui a remporté cet honneur. La même année, le film Jutra de Marie-Josée Saint-Pierre, une coproduction MJSTP Films et ONF, est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes et, en février 2015, gagne un Jutra et un prix Écrans canadiens pour le meilleur court film d’animation. À l’automne 2016, J’aime les filles de Diane Obomsawin gagne le Grand Prix du Festival d’animation d’Ottawa et le Prix du jury jeunesse au FIFEM. En 2016, le film Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, dont Marc a assuré la production, remporte le Prix du jury et le Prix du jury junior à Annecy avant d’être mis en nomination aux Oscars® en 2017, dans la catégorie Meilleur court métrage d’animation.


Julie Roy
Productrice (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



Julie Roy

Productrice exécutive au Studio d’animation français de l’Office national du film du Canada, Julie Roy a produit une quarantaine de courts métrages d’animation. Titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal, elle a publié de nombreux textes portant sur les femmes et le cinéma d’animation et a agi comme programmatrice invitée dans plusieurs festivals internationaux.

Parmi ses productions récentes, citons Le sujet de Patrick Bouchard (2018), Étreintes de Justine Vuylsteker (2018), Tesla de Matthew Rankin (2017), sélectionné en compétition à la prestigieuse Semaine de la critique à Cannes. Elle est la productrice exécutive du court métrage Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, nominé à la 89e cérémonie des Oscars dans la catégorie court métrage d’animation en 2017. En 2016, elle coproduit le film Une tête disparaît de Franck Dion (Papy 3D/ONF) qui remporte le Cristal, soit la plus importante récompense remise au Festival international d’animation d’Annecy.

Elle est également la productrice des films Autos Portraits (2015) de Claude Cloutier, Pilots on the Way Home (2014) de Priit et Olga Pärn, Histoire de bus (2014) de tali, mention du jury au prestigieux Festival d’Annecy, Edmond était un âne (2012) de Franck Dion, prix spécial du jury à Annecy et gagnant d’une trentaine de prix à l’international, Paula de Dominic-Étienne Simard (2011) grand prix à l’Interfilm de Berlin, et Le grand ailleurs et le petit ici (2012) de Michèle Lemieux, Grand prix à Cinanima à Espinho.

Préconisant la diversité des approches cinématographiques, Julie Roy développe actuellement un projet en réalité virtuelle avec Nicolas Brault ainsi que le prochain court métrage de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli Putli 2007), provisoirement intitulé La jeune fille qui pleurait des perles qui utilisera une technique hybride faisant appel à l’animation de marionnettes, à la prise de vues réelles et aux images de synthèse. Affectionnant de manière particulière le cinéma d’animation expérimental, Julie Roy a produit Ondes et silence (2015) de Karl Lemieux et David Bryant, Réflexion (2013) de Sylvie Trouvé et Mamori (2010) de Karl Lemieux, Grand prix au festival 25 FPS de Zagreb. Elle est aussi productrice du secteur animation du programme d’Aide au cinéma indépendant de l’ONF.

Générique

Un film de
Keyu Chen

Conception sonore
Olivier Calvert

Musique originale
Daniel Scott

Musiciens
Carla Antoun, violoncelle
Stéphanie Bozzini, alto
Martin Carpentier, clarinette
Guy Pelletier, flûte
Christian Prévost, violon
Daniel Scott, piano
Marjorie Tremblay, cor anglais

Voix
Keyu Chen

Bruitage
Lise Wedlock

Enregistrement de la musique et du bruitage
Geoffrey Mitchell

Enregistrement des voix
Pierre Yves Drapeau

Mixage
Jean Paul Vialard

Montage image
Oana Suteu Khintirian

Infographie
Pascal Huynh

Montage en ligne
Serge Verreault

Titres
Mélanie Bouchard

Directeur technique
Pierre Plouffe

Coordonnateur technique, animation
Yannick Grandmont

Coordonnateurs techniques
Jean-François Laprise
Rozenn Potin

Coordonnatrice de production
Michèle Labelle

Agente de mise en marché
Judith Lessard-Bérubé

Administratrices
Diane Régimbald
Karine Desmeules

Équipe administrative
Diane Ayotte
Stéphanie Lalonde

Consultants
Claude Cloutier
Janet Perlman
Jocelyne Perrier
Michèle Tougas

Remerciements
Éléonore Goldberg
Michèle Lemieux
Jean-François Lévesque
Elise Simard

Productrice exécutive
Julie Roy

Producteur
Marc Bertrand

Produit dans le cadre du concours
Cinéaste recherché (e) 21e édition



Relations de presse

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) produit des animations innovantes dans ses studios de Montréal, dans ses centres situés partout au pays et dans le cadre de coproductions internationales avec les animateurs les plus en vue de la planète. Il est également un chef de file en matière d’approches novatrices en stéréoscopie 3D et en contenu animé pour nouvelles plateformes. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 7000 récompenses. Ses animations ont récolté 7 de ses 12 Oscars, 6 Grands Prix au Festival international du film d’animation d’Annecy, en France, 4 Palmes d’or au Festival de Cannes et 2 Ours d’or à la Berlinale. Pour accéder aux animations primées de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.