1. Espace média

  2. Dossier de presse

Physique de la tristesse

Theodore Ushev
2019 | 27 min
Technique d’animation – Peinture à l’encaustique

Sélections et prix

  • Sélection officielle, Canada's Top Ten of 2019TIFF - Toronto International Film Festival, Toronto, Canada (2019)

  • Mention honorable pour le meilleur court métrage canadienTIFF - Toronto International Film Festival, Toronto, Canada (2019)

  • Prix du meilleur film d'animation canadien remis par l'Institut canadien du filmOttawa International Animation Film Festival, Ottawa, Canada (2019)

  • Meilleur court métrage & Meilleur court métrage d’animation Festival du nouveau cinéma - FNC, Montreal, Canada (2019)

  • Mention honorable dans la catégorie du meilleur court métrage canadien Vancouver International Film Festival, Vancouver, Canada (2019)

  • Prix Golden Spike pour le meilleur court métrageValladolid International Film Festival, Valladolid, Spain (2019)

Plus de prix et sélections


Synopsis court


Une et deux lignes


Description de la technique d’animation


Entretien avec le réalisateur Theodore Ushev

Matériel promotionnel

Bande-annonce

Extraits

La technique (Revue de tournage)

Images

Réalisateur Theodore Ushev - Photos additionnelles

Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard
Stephan Ballard
Photo : © Stephan Ballard

Équipe


Theodore Ushev
Réalisateur

Biographie
Photo
Photo : ONF



Theodore Ushev

Né à Kyoustendil, en Bulgarie, Theodore Ushev acquiert d’abord sa notoriété comme affichiste dans son pays d’origine avant de s’établir à Montréal en 1999.

Il se tourne alors vers l’industrie du multimédia, puis trouve à l’Office national du film du Canada le terreau fertile qui l’amène à réaliser plus de 10 films à ce jour, dont Les journaux de Lipsett (2010), un hommage à la vie et à l’art torturés du célèbre Arthur Lipsett, spécialiste du cinéma expérimental, et le court métrage Vaysha l’aveugle (2016), nommé aux Oscars. Les films de Theodore Ushev ont remporté plus de 150 prix et distinctions et sont fréquemment présentés à l’occasion de rétrospectives.

En 2011, le Barbican Centre, à Londres, le Musée de la civilisation, à Québec, et la City Art Gallery, à Sofia, exposent les dessins et les peintures d’Ushev. Bon nombre des installations, des œuvres multimédias et des projets en réalité virtuelle qui portent sa signature allient les techniques anciennes et les technologies d’avant-garde. Le cinéaste anime en outre des ateliers et des classes de maître dans des établissements universitaires et des festivals du monde entier, notamment au Japon, en France, en Espagne, en Allemagne, au Portugal, au Royaume-Uni et en Hongrie.

Physique de la tristesse (2019) propose une adaptation d’un roman de Guéorgui Gospodinov, un portrait fascinant et personnel sur le thème du déracinement et de l’identité. Ce dernier projet en date de Theodore Ushev est le plus ambitieux qu’il a réalisé jusqu’à présent.


Marc Bertrand
Producteur

Biographie
Photo
Photo : Stephan Ballard



Marc Bertrand

Producteur au Studio d’animation français de l’ONF depuis 1998, Marc Bertrand a à son actif plus d’une centaine de productions, dont plusieurs titres primés. Il collabore depuis de nombreuses années avec Theodore Ushev, ce qui l’a mené à produire certains des films marquants du cinéaste : Tower Bawher (2006) ; Drux Flux (2009) ; Les journaux de Lipsett (2010), lauréat d’un prix Génie et primé au Festival international du film d’animation d’Annecy ; Gloria Victoria (2012), qui s’est vu attribuer le prix FIPRESCI au Festival d’Annecy ; ainsi que Vaysha l’aveugle (2016), qui a remporté le Prix du jury et le Prix du jury junior à Annecy avant d’être mis en nomination aux Oscars en 2017. Il a également produit un autre film sélectionné aux Oscars, Dimanche de Patrick Doyon (2011), qui a reçu le Jutra du meilleur film d’animation.

Au fil des ans, il a travaillé avec des cinéastes chevronnés comme de la relève : Jacques Drouin (Empreintes, 2004), Georges Schwizgebel (Romance, 2011, primé aux Génies), Nicola Lemay et Janice Nadeau (Nul poisson où aller, 2014, prix FIPRESCI à Annecy), Marie-Josée Saint-Pierre (Jutra, 2013, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes et gagnant d’un Jutra et d’un prix Écrans canadiens) ainsi que Diane Obomsawin (J’aime les filles, 2016, primé à Ottawa).

En 2019, Marc achève la production de Sans objets de Moïa Jobin-Paré (Mention spéciale du jury à Animafest Zagreb 2019), Physique de la tristesse de Theodore Ushev, La liste des choses qui existent des bédéistes Iris et Cathon, Le mal du siècle de Catherine Lepage et Altötting, le nouvel opus d’Andreas Hykade.


Julie Roy
Productrice exécutive

Biographie
Photo



Julie Roy

Productrice exécutive au Studio d’animation français de l’Office national du film du Canada, Julie Roy a produit une quarantaine de courts métrages d’animation. Titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal, elle a publié de nombreux textes portant sur les femmes et le cinéma d’animation.

Elle a notamment coproduit en 2019 Oncle Thomas – La comptabilité des jours de Regina Pessoa (Ciclope Filmes/ONF/Les Armateurs), qui a reçu deux récompenses au Festival international du film d’animation d’Annecy, dont le Prix du jury pour le court métrage. Elle est également la productrice exécutive du nouveau film de Theodore Ushev, Physique de la tristesse. Parmi ses productions récentes, citons Le sujet de Patrick Bouchard et Tesla : lumière mondiale de Matthew Rankin, tous deux présentés à Cannes, le premier à la Quinzaine des réalisateurs en 2018 et le second à la Semaine de la critique en 2017. En 2016, elle a coproduit Une tête disparaît de Franck Dion (Papy 3D/ONF), qui a remporté le Cristal du court métrage au Festival d’Annecy. Claude Cloutier, Michèle Lemieux et bien d’autres font partie des artistes qu’elle a accompagnés sur plusieurs œuvres.

Préconisant la diversité des approches cinématographiques, Julie Roy développe actuellement un projet d’installation interactive avec Nicolas Brault, ainsi que le prochain court métrage de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli-Putli, 2007).

Générique

L’Office national du film du Canada
avec la participation d’ARTE France

présente

Physique de la tristesse

Un film de
Theodore Ushev

Inspiré du roman Physique de la mélancolie de Guéorgui Gospodinov

Avec la voix de
Xavier Dolan

Souvent, la fin du monde n’est qu’une affaire strictement personnelle…

À la mémoire de mon père

Production
Marc Bertrand

Conception sonore
Olivier Calvert

Voix additionnelles
Manuel Tadros
Theodore Ushev

Consultants
Anca Damian
Guéorgui Gospodinov

Révision
Mélanie Gleize

Affranchissement des droits
Sylvia Mezei

Avec la participation d’ARTE France
Unité de programmes cinéma
Responsable des courts : Hélène Vayssières

Remerciements
Natalie Hamel Roy
Maxwell Diggory
Martin Delisle
Alexandra Ushev

Musiques

Shitty City
Yesterday’s Fire
Composition : Spencer Krug, Risto Joensuu, Markus Joensuu, Saku Kämäräinen, Matti Ahopelto
Interprétation : Moonface
Avec l’autorisation de Third Side Music

Hungarian Quick March
Composition : Franz Liszt
Interprétation : Central Wind Orchestra of the Hungarian Army
Avec l’autorisation de Naxos of America, Inc.

The Safety Dance
Composition : Ivan Doroschuk
Interprétation : Men Without Hats
Avec l’autorisation de Universal Music Publishing Canada et Marc Durand Productions

Fuga
Composition : Nikola Gruev
Interprétation : Kottarashky
Avec l’autorisation de Asphalt Tango Records

The Hebrides, Op. 26, Fingal’s Cave
Composition : Felix Mendelssohn
Avec l’autorisation de Naxos of America, Inc.

Symphony No. 8 in B Minor, D 759 / Rosamunde
Composition : Franz Schubert
Avec l’autorisation de Naxos of America, Inc.

Tous les garçons et les filles
Composition : Françoise Hardy, Roger Samyn
Interprétation : Françoise Hardy
Avec la permission de Sony Music Entertainment et des éditions Ad Litteram

Archives sonores
Office national du film du Canada
Société Radio-Canada

Direction technique
Pierre Plouffe
Eric Pouliot

Spécialiste technique – animation
Yannick Grandmont

Coordination technique
Jean-François Laprise

Bruitage
Nicolas Gagnon

Enregistrement du bruitage
Geoffrey Mitchell

Mixage
Isabelle Lussier

Montage en ligne
Serge Verreault

Production déléguée
Anne-Marie Bousquet
Mylène Augustin

Administratrices
Diane Régimbald
Karine Desmeules

Coordination de production principale
Camila Blos

Coordination de studio
Michèle Labelle
Laetitia Seguin

Mise en marché
Geneviève Bérard

Production exécutive
Julie Roy

Studio d’animation
Programmation et production, Programme français
Création et innovation
www.onf.ca

© 2019 Office national du film du Canada



Relations de presse

  • Nadine Viau
    Relationniste – Montréal
    Cell. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) produit des animations innovantes dans ses studios de Montréal, dans ses centres situés partout au pays et dans le cadre de coproductions internationales avec les animateurs les plus en vue de la planète. Il est également un chef de file en matière d’approches novatrices en stéréoscopie 3D et en contenu animé pour nouvelles plateformes. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 7000 récompenses. Ses animations ont récolté 7 de ses 12 Oscars, 6 Grands Prix au Festival international du film d’animation d’Annecy, en France, 4 Palmes d’or au Festival de Cannes et 2 Ours d’or à la Berlinale. Pour accéder aux animations primées de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.