1. Espace média

  2. Dossier de presse

La route de la liberté

Angelina McLeod
2019 | 5 courts métrages documentaires

Sélections et prix

  • Sélection officielle (FREEDOM ROAD: YOUTH / OSHKAADIZIIG)imagineNATIVE Film + Media Arts Festival , Toronto, Canada (2019)

Une série documentaire en cinq épisodes de Shoal Lake 40


Synopsis long de la série La route de la liberté


1) LA ROUTE DE LA LIBERTÉ - CONTEXTE (Synopsis)


2) LA ROUTE DE LA LIBERTÉ - LES HOMMES / ININIWAG (Synopsis)


3) LA ROUTE DE LA LIBERTÉ : LES FEMMES / IKWEWAG (Synopsis)


4) LA ROUTE DE LA LIBERTÉ : LES JEUNES / OSHKAADIZIIG (Synopsis)


5) LA ROUTE DE LA LIBERTÉ: LES AINES / GITCHI-AYA'AAG (Synopsis)


Entretien avec Angelina McLeod

EXTRAITS

Matériel promotionnel

Images


Chronologie : La route de la liberté


Survol historique : la Première Nation de Shoal Lake 40, Winnipeg et l’eau

Équipe


Angelina McLeod
Scénariste et réalisatrice

Biographie
Photo
Photo : Greg Gallinger



Angelina McLeod

Militante, universitaire, cinéaste et mère, Angelina McLeod est membre de la Première Nation anichinabée de Shoal Lake 40, une réserve chevauchant la frontière du Manitoba et de l’Ontario. Après avoir été chercheuse autochtone invitée au Musée du Manitoba, elle est maintenant étudiante de cycle supérieur à l’Université du Manitoba, où elle travaille à sa thèse sous la direction du professeur Niigaanwewidam Sinclair (Ph. D.). Angelina étudie les parchemins sacrés Midewiwin en écorce de bouleau que l’on se transmet dans sa famille depuis des générations.

Angelina McLeod est également présente dans le documentaire de Charlene Moore When the Children Left, lequel relate sa vie et la mort de sa sœur portée disparue après avoir quitté la communauté pour faire ses études secondaires. Elle collabore en outre avec Jessica Jacobson-Konefall à un projet de photos d’archives sur la Première Nation de Shoal Lake 40 et sur sa famille, que toutes deux prévoient de terminer pour l’été 2020.


Alicia Smith
Productrice

Biographie
Photo



Alicia Smith

En sa qualité de productrice au Studio du Nord-Ouest de l’Office national du film du Canada, Alicia Smith collabore avec les cinéastes, les artistes et les communautés à la création de documentaires, de films d’animation et d’œuvres interactives. Elle a notamment signé la production de cette rivière, sacré meilleur court métrage documentaire aux prix Écrans canadiens (2017), et d’Entre-deux, auquel le Festival imagineNATIVE a décerné le Prix du meilleur court métrage documentaire (2015). Les créations interactives Spiritismes, de Guy Maddin, dont le lancement a eu lieu dans la catégorie Storyscapes du Festival de Tribeca (2016), et God’s Lake Narrows, couronné d’un prix Webby (2012), figurent aussi parmi les travaux de la productrice winnipégoise.


David Christensen
Producteur exécutif (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



David Christensen

David Christensen est producteur exécutif à l’Office national du film du Canada. Il dirige le Studio du Nord-Ouest, où sont produits des documentaires, des animations et des œuvres interactives créés par des artistes du Manitoba, de la Saskatchewan, de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Les films récents issus du Studio du Nord-Ouest sont notamment We Will Stand Up, de Tasha Hubbard, Inuk en colère, d’Alethea Arnaquq-Baril, LE MUR, de Cam Christiansen, et Métamorphose, réalisé par Nova Ami et Velcrow Ripper. Au total, de 25 à 30 projets sont en développement ou en production en tout temps au Studio du Nord-Ouest.

Générique

Écrit et réalisé par
Angelina McLeod

Productrice
Alicia Smith

Producteur exécutif
David Christensen

Montage
Erika MacPherson

Direction de la photographie
Tyler Funk

Conception sonore
Anita Lubosch



Relations de presse

  • L’ONF en bref

    L’ONF est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et innovantes, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences immersives. Depuis 1968, l’ONF a produit plus de 300 œuvres signées par des cinéastes inuits, métis et des Premières Nations, constituant ainsi une collection sans pareille de films qui bousculent les récits de la culture majoritaire et proposent des perspectives autochtones aux auditoires d’ici et du reste du monde. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, l’ONF met en œuvre un plan d’action comportant une série d’engagements, notamment consacrer au minimum 15 % des dépenses globales de production aux œuvres réalisées par des artistes autochtones et rendre la collection de films autochtones de l’ONF plus accessible au moyen d’une nouvelle destination sur ONF.ca et de ses applications pour appareils mobiles.