1. Espace média

  2. Dossier de presse

Chroniques du 9e art

ONF, Canal+ et Sacrebleu Productions
2017 | 4 x 3 min
Technique : Dessin traditionnel sur tablette graphique.

Sélections et prix

  • Sélection officielleFestival de cinéma de la ville de Québec 2017

Présentation

Bande-annonce


LA DENT


LA PURETÉ DE L’ENFANCE


L’AMOUR LIBRE

Images


CHRONIQUE PANORAMIQUE

Équipe


Guy Delisle
Réalisateur

Biographie
Photo
Photo : Sandra Mehl



Guy Delisle

Originaire de Québec, Guy Delisle est un animateur et auteur de bandes dessinées formé en cinéma d’animation en Ontario. Dans le cadre de son travail en animation, il a travaillé dans des studios situés dans plusieurs pays, notamment en Allemagne, en France, en Israël, en Chine, au Vietnam et en Corée du Nord. Ces expériences internationales ont nourri la création de plusieurs ouvrages, parmi lesquels les romans graphiques Shenzhen, Pyongyang, Chroniques birmanes (prix Albéric-Bourgeois, 2008) et Chroniques de Jérusalem (prix Albéric-Bourgeois et Prix du meilleur album au Festival d’Angoulême, 2012). Depuis 2013, il publie la très populaire série humoristique Le guide du mauvais père, qui compte aujourd’hui trois tomes rassemblant de courtes histoires cocasses sur la paternité. Sa dernière publication, S’enfuir, récit d’un otage (2016), relate le drame réel vécu par un membre d’une ONG.


Zviane
Réalisatrice

Biographie
Photo



Zviane

Née à Longueuil en 1983, Zviane (de son vrai nom Sylvie-Anne Ménard) est une auteure de bandes dessinées et enseignante de musique formée en composition musicale à l’Université de Montréal. Depuis 2004, elle a fait paraître de nombreux romans graphiques et albums qui ont connu un grand succès populaire et critique au Québec et au Canada, notamment Mauve ciel, Esquive et Le bestiaire des fruits. Zviane a remporté le premier Concours québécois de bande dessinée (2006) ainsi que deux prestigieux Grands Prix de la Ville de Québec, une récompense décernée au meilleur album de bande dessinée publié en français au Québec : en 2010 pour Apnée, et en 2014 pour Les deuxièmes. En plus d’avoir réalisé plusieurs fanzines et participé à divers journaux, elle est la cocréatrice de la populaire série L’ostie d’chat (avec Iris) et tient son propre blogue BD (zviane.com).


Aude Picault
Réalisatrice

Biographie
Photo



Aude Picault

Née en 1979, Aude Picault est une bédéiste, illustratrice et musicienne française reconnue pour son style de dessin épuré et sa production très diversifiée. Elle s’est démarquée autant grâce à ses récits pour enfants qu’à ses histoires féminines semi-autobiographiques destinées aux adultes. En 2005, Picault a connu un immense succès avec Moi je (suivi deux ans plus tard de Moi je, et caetera), qui raconte les aventures d’une jeune femme qui aime boire, draguer les hommes et jouer du trombone. Depuis, elle a créé de nombreuses bandes dessinées parues chez Glénat (série Les Mélomaniaks), Delcourt (Fanfare, Transat) et Dargaud (Parenthèse Patagone, Idéal standard). En littérature jeunesse, elle a entre autres coscénarisé deux ouvrages avec Fabrice Parme et illustré les livres de Jean Regnaud. Sa populaire chronique « L’air du rien » est publiée par le journal Libération depuis 2013.


Lewis Trondheim
Réalisateur

Biographie
Photo



Lewis Trondheim

Laurent Chabosy, alias Lewis Trondheim, est un dessinateur, scénariste et éditeur de bandes dessinées originaire de Fontainebleau, en France. Fondateur de plusieurs groupes consacrés à la BD et à l’expérimentation (l’Association, l’OuBaPo, le Syndicat des auteurs de bande dessinée) et de la collection « Shampooing » des éditions Delcourt, il a publié une quantité impressionnante d’albums maintes fois récompensés. Parmi ses plus célèbres parutions se trouve Lapinot et les carottes de Patagonie, un album sorti en 1992 qui a lancé la populaire série Les formidables aventures de Lapinot. Cette suite de plusieurs bandes dessinées met en scène des personnages-animaux tracés à l’encre qui sont devenus sa signature. Trondheim a été fait chevalier de l’Ordre des arts et des lettres en 2005, et il a récemment fondé avec Yannick Lejeune la revue Papier, qui est entièrement consacrée à la BD.


Jean Mattieu Tanguy
Réalisateur

Biographie
Photo



Jean Mattieu Tanguy

Né à Vannes, en France, Jean Matthieu Tanguy est un réalisateur, dessinateur et animateur 2D formé en bande dessinée et en illustration à l’École Émile-Cohl de Lyon. En 2001, il s’est établi à Paris, où il a fait ses premières armes en animation en tant qu’autodidacte. Depuis, par l’intermédiaire de sa propre compagnie de production, Magenta Production, il a créé de nombreuses œuvres animées destinées à des projets institutionnels, à des séries jeunesse (notamment la série télévisuelle Molang, 2016) et à des campagnes publicitaires. Au cours des dernières années, Tanguy a amorcé des collaborations artistiques avec des bédéistes de renom (Christophe Blain, Joann Sfar et Lewis Trondheim), en plus de signer des vidéoclips pour Thomas Fersen, Cyril Atef et Slow Joe and the Ginger Accident. Ses dessins ont fait l’objet d’expositions à Paris.


Julie Roy
Productrice

Biographie
Photo
Photo : ONF



Julie Roy

Productrice exécutive au Studio d’animation français de l’Office national du film du Canada, Julie Roy a produit une quarantaine de courts métrages d’animation. Titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal, elle a publié de nombreux textes portant sur les femmes et le cinéma d’animation et a agi comme programmatrice invitée dans plusieurs festivals internationaux.

Parmi ses productions récentes, citons Le sujet de Patrick Bouchard (2018), Étreintes de Justine Vuylsteker (2018), Tesla de Matthew Rankin (2017), sélectionné en compétition à la prestigieuse Semaine de la critique à Cannes. Elle est la productrice exécutive du court métrage Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, nominé à la 89e cérémonie des Oscars dans la catégorie court métrage d’animation en 2017. En 2016, elle coproduit le film Une tête disparaît de Franck Dion (Papy 3D/ONF) qui remporte le Cristal, soit la plus importante récompense remise au Festival international d’animation d’Annecy.

Elle est également la productrice des films Autos Portraits (2015) de Claude Cloutier, Pilots on the Way Home (2014) de Priit et Olga Pärn, Histoire de bus (2014) de tali, mention du jury au prestigieux Festival d’Annecy, Edmond était un âne (2012) de Franck Dion, prix spécial du jury à Annecy et gagnant d’une trentaine de prix à l’international, Paula de Dominic-Étienne Simard (2011) grand prix à l’Interfilm de Berlin, et Le grand ailleurs et le petit ici (2012) de Michèle Lemieux, Grand prix à Cinanima à Espinho.

Préconisant la diversité des approches cinématographiques, Julie Roy développe actuellement un projet en réalité virtuelle avec Nicolas Brault ainsi que le prochain court métrage de Chris Lavis et Maciek Szczerbowski (Madame Tutli Putli 2007), provisoirement intitulé La jeune fille qui pleurait des perles qui utilisera une technique hybride faisant appel à l’animation de marionnettes, à la prise de vues réelles et aux images de synthèse. Affectionnant de manière particulière le cinéma d’animation expérimental, Julie Roy a produit Ondes et silence (2015) de Karl Lemieux et David Bryant, Réflexion (2013) de Sylvie Trouvé et Mamori (2010) de Karl Lemieux, Grand prix au festival 25 FPS de Zagreb. Elle est aussi productrice du secteur animation du programme d’Aide au cinéma indépendant de l’ONF.


Marc Bertrand
Producteur (ONF)

Biographie
Photo
Photo : ONF



Marc Bertrand

Producteur au Studio d’animation français de l’ONF depuis 1998, Marc Bertrand a à son actif plus d’une centaine de productions, dont des titres applaudis tels que la série Une minute de science, svp ! (2001) et Noël Noël (2003) de Nicola Lemay, tous deux gagnants d’un prix Gémeaux pour la meilleure émission ou série d’animation en 2002 et 2004 ; le film de Masoud Raouf Bleu comme un coup de feu (2003), couronné d’un Jutra en 2004 ; et L’hiver de Léon (2007), lauréat du Grand Prix d’excellence de l’Alliance pour l’enfant et la télévision en 2008. Marc Bertrand a également produit en 2006 la série documentaire 24 idées/seconde, consacrée au cinéma d’animation et à ses créateurs, ainsi qu’un coffret DVD, Norman McLaren – L’intégrale, regroupant les chefs-d’œuvre restaurés numériquement du célèbre cinéaste, pionnier de la fusion entre musique et animation. Séduit par les nouvelles technologies, il a coproduit en 2008 le film stéréoscopique Champlain retracé de Jean-François Pouliot et a également produit Les yeux noirs, une création stéréoscopique de Nicola Lemay. Il a aussi signé la production d’Empreintes (2004) de Jacques Drouin, ainsi que des œuvres de Theodore Ushev Tower Bawher (2006), Drux Flux (2009) et Les journaux de Lipsett (2010), lauréat d’un prix Génie et primé au Festival d’animation d’Annecy. En 2011, il a coproduit Romance, du célèbre cinéaste d’animation Georges Schwizgebel, qui a remporté le prix Génie 2012 du meilleur film d’animation. En 2011 également, il a produit Dimanche de Patrick Doyon, qui a été en nomination aux Oscars® et qui a reçu le Jutra 2012 du meilleur film d’animation.

En 2013, Marc est devenu membre de l’AMPAS (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) et a complété la coproduction de Terre d’écueil (Michelle et Uri Kranot) et de Gloria Victoria (Theodore Ushev), qui s’est vu attribuer le prix FIPRESCI au Festival d’Annecy 2013.

En 2014, c’est une autre production de Marc, Nul poisson où aller, qui a remporté cet honneur. La même année, le film Jutra de Marie-Josée Saint-Pierre, une coproduction MJSTP Films et ONF, est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes et, en février 2015, gagne un Jutra et un prix Écrans canadiens pour le meilleur court film d’animation. À l’automne 2016, J’aime les filles de Diane Obomsawin gagne le Grand Prix du Festival d’animation d’Ottawa et le Prix du jury jeunesse au FIFEM. En 2016, le film Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev, dont Marc a assuré la production, remporte le Prix du jury et le Prix du jury junior à Annecy avant d’être mis en nomination aux Oscars® en 2017, dans la catégorie Meilleur court métrage d’animation.


Ron Dyens (Sacrebleu Productions)
Producteur

Biographie
Photo



Ron Dyens (Sacrebleu Productions)

En 1999, Ron Dyens devient Directeur du cinéma l’Archipel Paris Ciné et crée parallèlement Sacrebleu Productions. Une cinquantaine de courts ont été produits depuis cette date, sélectionnés dans plus de 1 000 festivals. Sacrebleu Productions a reçu entre autres les distinctions suivantes : Palme d’Or en 2010, pour Chienne d’histoire de Serge Avédikian, le Prix Procirep 2010 du meilleur Producteur courts-métrages et le Prix Procirep 2013 du meilleur Producteur Télévision Animation, une nomination aux Oscars 2011 pour Madagascar, carnet de voyage, l’Ours d’Argent pour The Great Rabbit de Atsushi Wada, le Cristal à Annecy 2012 pour Tram de Michaela Pavlatova et en 2014 également pour Man on the Chair de Dahee Jeong. En 2010, Sacrebleu Productions a produit le long métrage documentaire de Pip Chodorov, Free Radicals, une histoire du cinéma expérimental. Sacrebleu a terminé en 2013 la collection de carnets de voyages animés Portraits de voyages en coproduction avec Arte . Sacrebleu vient de produire le long métrage d’animation (sortie salle le 27 janvier 2016) Tout en haut du monde de Rémi Chayé, lauréat de l’Avance sur Recettes, soutenu par la Fondation GAN, acheté par Canal +, France 3, Ciné +, distribué par Diaphana et vendu par UDI. Le film a entre autres reçu le Prix du Public à Annecy et le Prix Jean Renoir des Lycéens. Son réalisateur a reçu le prestigieux prix du meilleur réalisateur au Cartoon Movie 2016. Cette même année, le film de Céline Devaux Le Repas Dominical vient de recevoir le César du Meilleur Court Métrage d’Animation après avoir été sélectionné en Compétition Officielle à Cannes.

Relations de presse

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) produit des animations innovantes dans ses studios de Montréal, dans ses centres situés partout au pays et dans le cadre de coproductions internationales avec les animateurs les plus en vue de la planète. Il est également un chef de file en matière d’approches novatrices en stéréoscopie 3D et en contenu animé pour nouvelles plateformes. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 7000 récompenses. Ses animations ont récolté 7 de ses 12 Oscars, 6 Grands Prix au Festival international du film d’animation d’Annecy, en France, 4 Palmes d’or au Festival de Cannes et 2 Ours d’or à la Berlinale. Pour accéder aux animations primées de l’ONF et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.