1. Espace média

  2. Communiqués

Trois cinémas de Montréal et de Vancouver proposent des projections virtuelles. L’histoire interdite, palpitant documentaire d’Ariel Nasr sur la campagne secrète menée afin de sauver le patrimoine cinématographique de l’Afghanistan, présenté en ligne par des cinémas à compter du 11 décembre.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
03/12/2020

Le 4 décembre 2020 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Relatant l’incroyable histoire de cinéastes visionnaires afghans et des films que nous avons failli ne jamais voir, le long métrage documentaire très applaudi d’Ariel Nasr L’histoire interdite (Loaded Pictures/Office national du film du Canada) sera présenté en ligne par des cinémas à compter du vendredi 11 décembre.

Trois salles canadiennes en proposeront des projections virtuelles :

L’histoire interdite figure notamment parmi les films auxquels le Festival Hot Docs 2020 a décerné le Prix du public Rogers. Aux distinctions qu’on lui a jusqu’ici attribuées vient de s’ajouter, depuis le 1er décembre, une Mention spéciale — Grand Prix de la compétition nationale longs métrages aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM).

À propos de L’histoire interdite (The Forbidden Reel)

Rien dans l’immeuble criblé de balles — ils se comptent par centaines au centre de Kaboul — ne laisse filtrer la stupéfiante histoire qui s’est déroulée entre les murs d’Afghan Film.

C’est en ces lieux qu’une bande de cinéastes passionnés n’hésitant pas à travailler derrière les lignes ennemies a donné naissance à un cinéma national progressiste dans l’une des sociétés les plus sous-développées de la planète. Au fil d’un épisode digne d’un roman d’espionnage, un réseau clandestin de cinéphiles ayant établi ses quartiers à l’intérieur de l’immeuble a conspiré en vue de protéger ce précieux héritage des fanatiques iconoclastes, ceux-là mêmes qui ont détruit les bouddhas géants de Bamiyan.

Le réalisateur canadien d’origine afghane Ariel Nasr met au jour de nouveaux aspects pour le moins étonnants de cette histoire épique. Juxtaposant les témoignages saisissants des initiés aux lumineuses reconstitutions en 16 mm et aux extraits de longs métrages restaurés depuis peu qui renouvellent notre compréhension de l’histoire de l’Afghanistan, il ressuscite le passé. Dans une séquence extraordinaire, Nasr revient à Afghan Film en compagnie du courageux officier taliban qui, sortant secrètement des rangs à un moment crucial en 1996, a discrètement lancé l’alerte qui allait assurer la survie du patrimoine cinématographique de son pays. Nous faisons également la connaissance de l’inimitable « maître d’œuvre » Latif Ahmadi, encore dans la vingtaine lorsqu’il entreprend de donner corps au cinéma national afghan, ainsi que de l’actrice Yasmin Yarmal, laquelle devient une idole nationale après avoir osé défier des normes sexospécifiques inflexibles.

Primé à Hot Docs et aux RIDM, L’histoire interdite a fait l’objet d’une sélection officielle à l’occasion de festivals de films documentaires parmi les plus prestigieux de la planète. Ayant fait sa première mondiale au Festival international du film documentaire d’Amsterdam, le long métrage a notamment été présenté au Festival du film DOXA, à Vancouver, et au Festival international du film documentaire It’s All True, au Brésil.

L’histoire interdite est le fruit d’une coproduction entre Loaded Pictures (Sergeo Kirby, producteur) et l’Office national du film du Canada (Kat Baulu, productrice). Les producteurs exécutifs en sont Sergeo Kirby pour Loaded Pictures et Annette Clarke pour l’ONF. Dans une démarche de diplomatie culturelle, l’ONF a apporté son concours à Afghan Film pour la restauration de ses archives.

À propos d’Ariel Nasr

Réalisateur maintes fois primé et producteur nommé aux Oscars, Ariel Nasr vit actuellement à Montréal. Au nombre des autres films qu’il a jusqu’à présent réalisés pour l’ONF, citons Les boxeuses de Kaboul (2011), récompensé aux prix Écrans canadiens. Ariel Nasr a aussi produit à titre indépendant des films très remarqués, notamment Buzkashi Boys (2012), mis en nomination pour l’Oscar du meilleur court métrage de fiction. Plus récemment, il a signé la scénarisation et la réalisation du documentaire La mosquée : une communauté menacée (2019), présenté en salle partout au Québec. Le 19 octobre dernier, il s’est joint au Studio du Québec et de l’Atlantique de l’ONF à titre de producteur par intérim au bureau de Montréal.

– 30 –

Produits connexes

Dossier de presse électronique | Images, bande-annonce, synopsis : L’histoire interdite

Liens connexes

Loaded Pictures
Cinéma du Parc
Cinéma du Musée
Vancity Theatre

Version en anglais ici | English version here.

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 27 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.