1. Espace média

  2. Communiqués

Nomination de Julie Roy au poste de directrice générale, Création et innovation à l’ONF.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
20/05/2020

Image: Julie Roy. Photo: Yannick Grandmont/ONF

Le 20 mai 2020 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Claude Joli-Coeur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’Office national du film du Canada, a annoncé aujourd’hui la nomination de Julie Roy au poste de directrice générale, Création et innovation à l’ONF. Mme Roy entrera en fonction le 20 mai 2020.

Professionnelle chevronnée dont les faits d’armes dépassent largement les frontières canadiennes (Cannes, Berlin, Annecy, Los Angeles), Julie Roy possède 25 années d’expérience dans le milieu du cinéma, dont six ans comme productrice exécutive du Studio d’animation du Programme français et plus de 13 ans comme productrice. Elle compte plus de 50 productions à son actif.

Avec son profil de productrice favorisant l’expérimentation et l’audace autant que la pertinence sociale, Mme Roy aura comme mandat principal de renforcer le leadership créatif de l’ONF et d’implanter une vision de programmation intégrée en lien avec le prochain plan stratégique. Ce cadre de programmation servira de tremplin aux productrices et producteurs exécutifs des Programmes anglais et français qui pourront déployer leurs activités dans le domaine du documentaire, de l’animation et de l’interactif, en fonction de l’identité propre à chaque studio et en phase avec la créativité des artistes canadiens. Les principes d’inclusion et de diversité, la parité hommes-femmes et la représentation des peuples autochtones continueront de faire partie intégrante de cette vision de programmation.

Pour Mme Roy, « créer à l’ONF doit être une occasion unique qui se différencie de ce qu’on trouve ailleurs dans l’industrie. Y réaliser un projet, c’est vivre dans un esprit d’émulation où la cohabitation des talents et des démarches artistiques est une source de motivation et de dépassement. Pour les créateurs et créatrices, il faut que l’expérience ONF signifie être stimulé par l’ensemble des acteurs de l’institution, s’enrichir des diverses expertises que chaque employé peut offrir. Créer à l’ONF, c’est profiter d’une incomparable plateforme pour faire porter sa voix auprès des Canadiens et Canadiennes ».

Pour Claude Joli-Coeur, « Julie possède la détermination et le leadership pour insuffler une vision de programmation qui encourage les synergies et la réalisation de projets novateurs et singuliers. Julie est une femme d’action et de conviction. Elle a à cœur ses collaborateurs et ses équipes, de même que les créateurs et créatrices, avec qui elle a développé au fil du temps une relation franche et ouverte. Ses années de travail à la mise en marché, au début des années 2000, ont contribué à développer sa conscience du public ».

Reconnue dans le monde de la production et de la programmation, Julie Roy agit depuis de nombreuses années comme conférencière, panéliste et programmatrice au sein d’événements et de festivals, tant au Canada qu’à l’étranger (Maroc, Autriche, Italie, Corée). Elle a collaboré à plusieurs publications, écrivant à propos de l’ONF et du cinéma des femmes. Elle a été vice-présidente de Femmes du cinéma, de la télévision et des médias numériques (FCTMN) de 2012 à 2014 et est membre de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS). Elle est titulaire d’une maîtrise en études cinématographiques de l’Université de Montréal, d’un certificat en gestion du marketing de HEC Montréal et d’un baccalauréat en éducation de l’Université du Québec à Montréal.

Parmi ses productions les plus reconnues, mentionnons Le grand ailleurs et le petit ici de Michèle Lemieux (2012), Autos Portraits de Claude Cloutier (2015) et Une tête disparaît de Franck Dion (Cristal du court métrage à Annecy en 2016). Julie Roy est aussi la productrice exécutive de Vaysha l’aveugle de Theodore Ushev (en nomination aux Oscars pour le Prix du meilleur court métrage d’animation en 2017). Son expertise va des documentaires animés (Quiet Zone de Karl Lemieux et David Bryant, 2015 ; la collection web Caresses magiques de Lori Malépart-Traversy, 2021) aux projets interactifs (Burquette de Francis Desharnais, 2014), en passant par les expérimentations techniques et formelles (Tesla, lumière mondiale de Matthew Rankin, sélectionné à la Semaine de la critique de Cannes en 2017 ; Le sujet de Patrick Bouchard, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2018).

Une fois Mme Roy entrée dans ses nouvelles fonctions, ce sera Marc Bertrand qui assumera l’intérim à titre de producteur exécutif du Studio d’animation du Programme français.

– 30 –

Communiqué en anglais ici | English press release here.

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF) est le producteur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées et créatives, qu’il s’agisse de documentaires, d’animations d’auteur, de récits interactifs ou d’expériences participatives. De St. John’s à Vancouver, les producteurs et productrices de l’ONF sont bien intégrés au sein des collectivités du pays et travaillent avec des créateurs et des créatrices de talent pour produire des œuvres innovantes et socialement pertinentes. L’ONF est un chef de file en matière de parité hommes-femmes dans la production de films et de médias numériques. Guidé par les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, il s’emploie à affermir la production autochtone. Les œuvres de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 récompenses, dont 27 prix Écrans canadiens, 21 prix Webby, 12 Oscars et plus de 100 prix Génie. Pour accéder au riche contenu de l’ONF  et découvrir le travail des artistes et des artisans, allez à ONF.ca, téléchargez les applications de l’ONF pour appareils mobiles ou visitez Pause ONF.