1. Espace média

  2. Communiqués

Les courts métrages documentaires Nous avons le regret de vous informer…, Entre-deux et Le chemin rouge s’ajoutent à l’application pour l’iPad Une histoire du cinéma. L’ONF présente une application inédite et de nouveaux courts métrages documentaires au Festival DOXA de Vancouver.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
02/05/2016

2 Mai 2016 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Une histoire du cinéma : 61 portraits vivants, une application pour l’iPad inédite de l’Office national du film du Canada (ONF), qui explore la place unique de cette institution au sein du cinéma canadien, de même que trois nouveaux courts métrages documentaires de l’ONF que signent autant de réalisatrices seront présentés au DOXA Documentary Film Festival. Cette prestigieuse vitrine de Vancouver est offerte du 5 au 15 mai aux meilleurs récits documentaires.

Dès le 5 mai sur l’App Store iTunes Canada, Une histoire du cinéma proposera 61 brefs portraits de certains des plus grands artistes, rebelles et rêveurs de l’ONF. Denys Desjardins et Joanne Robertson ont conçu ces films d’après une idée originale de Denys Desjardins; Steve Mackey a créé l’application à partir d’un concept de Marc St-Pierre et Michelle van Beusekom.

Imaginée au départ en vue de souligner sur le Web le 75e anniversaire de l’ONF, Une histoire du cinéma se déploie en 13 catégories thématiques, dont chacune allie des entrevues et des extraits des classiques de l’ONF. Les portraits abordent une diversité de sujets : John Grierson et les années de guerre, les débuts de l’animation, la formation de l’équipe française, la naissance du cinéma direct, le cinéma de fiction canadien, le cinéma autochtone, le cinéma des femmes à l’ONF, pour n’en citer que quelques-uns.

Le 7 mai à 16 h, l’application fera l’objet d’une présentation spéciale au Festival DOXA. On en expliquera les aspects essentiels, puis une discussion aura lieu avec Michelle van Beusekom, productrice du projet et directrice exécutive du Programme anglais, et trois cinéastes légendaires établis en Colombie-Britannique et mis à l’honneur dans Une histoire du cinéma : Anne Wheeler, Mort Ransen et Bonnie Sherr Klein. Marsha Lederman, correspondante du journal The Globe and Mail en matière d’art occidental, animera l’événement. Au cinéma Vancity, les festivaliers disposeront en outre d’une installation avec l’iPad pour accéder à Une histoire du cinéma. Le 7 mai en matinée (9 h 30), Michelle van Beusekom prendra part à la réunion d’un groupe de spécialistes sur le thème Distribution and Beyond (la distribution et au-delà) au Goldcorp Centre for the Arts de l’Université Simon Fraser.

Le 8 mai, Heidi Janz sera présente à la première vancouvéroise du court métrage documentaire   Nous avons le regret de vous informer… (We Regret to Inform You…), qu’elle a coécrit et coréalisé avec Eva Colmers. La projection aura lieu à 15 h au cinéma Vancity. Présenté avant le long métrage Undersong dans le volet Justice Forum du Festival, ce film de 11 minutes pose un regard sans pathos et sans complexe sur ce que signifie être à la fois « handicapé » et « productif ». Il suit Heidi Janz (Ph. D.) – dramaturge lauréate et universitaire accomplie qui se décrit elle-même comme « infirme » – dans sa vie quotidienne. Nous avons le regret de vous informer… est produit par Bonnie Thompson.

Le 11 mai à compter de 12 h 30 au cinéma Vancity, DOXA présentera en première britanno-colombienne deux courts documentaires autochtones primés, à savoir Entre-deux (Nowhere Land), de Bonnie Ammaaq, et Le chemin rouge (Red Path) de Thérèse Ottawa, dans le cadre du programme de courts métrages This Land is Your Land.

Lorsque Bonnie Ammaaq était petite, ses parents ont fait leurs bagages, l’ont emballée avec son frère sur un qamutik – long traîneau couvert de fourrures – et ont quitté la communauté gouvernementale d’Igloolik pour vivre de la terre, comme tant de générations d’Inuits l’avaient fait avant eux. Pendant 11 ans, leur maison n’était pas la petite cabane du « camp éloigné », mais tout le territoire vaste, sauvage et spectaculaire qui s’étendait au-delà du pas de la porte. Entre-deux est une élégie silencieuse de 15 minutes dédiée à un mode de vie qui n’existe désormais que dans les souvenirs de ceux qui l’ont connu. Écrit par Bonnie Ammaaq et Alicia Smith; produit par Alicia Smith, Entre-deux a été sacré Meilleur court métrage documentaire au imagineNATIVE Film + Media Arts Festival 2015.

Premier court métrage documentaire de la cinéaste attikamek Thérèse Ottawa, Le chemin rouge porte un regard émouvant sur le parcours de Tony Chachai, un jeune homme qui, à la suite d’une quête de rédemption, reviendra à ses racines et transmettra les pratiques culturelles de sa communauté. Produit par Johanne Bergeron, ce film de 15 minutes a été conçu dans le pour le concours Tremplin NIKANIK, lancé par l’ONF en partenariat avec APTN à l’intention des cinéastes des Premières Nations francophones du Québec. Le chemin rouge a reçu deux mentions spéciales – Coup de cœur Télé-Québec et Meilleur court métrage – à l’occasion du Festival Présence autochtone de Montréal.

Entre-deux et Nous avons le regret de vous informer… ont également été en lice pour les prix EDA de l’Alliance of Women Film Journalists. On décerne ces prix aux meilleurs films réalisés par des femmes à des festivals de cinéma sélectionnés à l’échelle de la planète – et dont DOXA fait partie pour la première fois en 2016.

Les faits en bref

Biographies abrégées des cinéastes :

Denys Desjardins (Une histoire du cinéma)

Producteur, cinéaste, scénariste et historien du cinéma, Denys Desjardins réalise plusieurs films, tant au secteur privé qu’à l’ONF, où il fait figure de pionnier d’Internet. Ses études en littérature influent sur son œuvre cinématographique, marquée par les idées de cinéastes essayistes qui allient l’écriture et la réalisation de films (Vertov, Marker, Perrault). Il a siégé à divers conseils d’administration et compte parmi les membres fondateurs de l’organisme Québec Cinéma. Denys Desjardins signe la conception et la production du site Cinéma du Québec.com.

Joanne Robertson (Une histoire du cinéma)

Joanne Robertson, réalisatrice, productrice et chercheuse originaire de Vancouver, habite aujourd’hui Montréal. Au nombre de ses productions récentes figurent les séries The Island Diaries et Ports d’attache. En 2010, Joanne réalise À Table, un documentaire d’une heure sur la culture alimentaire du Québec pour le compte de la CBC à Montréal. Elle collabore également avec cette chaîne à titre de réalisatrice et productrice d’émissions jeune public, dont Kids + Grandparents (2012) et Kids Across Canada (2007–2009), ainsi qu’à la création de productions interstitielles éducatives pour le bloc préscolaire présenté à l’échelle nationale (2002–2006). À l’ONF, elle agit notamment à titre de productrice en 2005 dans le cadre du documentaire Mohawk Girls, un documentaire de l’ONF et de Rezolution Pictures.

Bonnie Ammaaq (Entre-deux)

Bonnie Ammaaq vit à Igloolik, au Nunavut, avec son conjoint et leurs enfants. Elle travaille pour l’Inuit Broadcasting Corporation et a réalisé deux films avec l’ONF : Traîneaux faits maison (2012) et Entre-deux  (2015).

Thérèse Ottawa (Le chemin rouge)

Originaire de Manawan, Thérèse Ottawa s’engage d’abord dans plusieurs cercles et organisations de sa communauté afin de promouvoir la culture attikamek. Après avoir travaillé dans le milieu de l’éducation, elle participe à un stage à l’ONF. En 2012, elle devient cofondatrice de Tewekan Vision, un centre de production cherchant à renforcer la présence des Autochtones dans le milieu du cinéma.

Eva Colmers (Nous avons le regret de vous informer…)

On doit à la cinéaste indépendante Eva Colmers l’écriture, la réalisation et la production de nombreux courts métrages de fiction, documentaires ou expérimentaux primés. Parmi ces films, citons 2.57k, Granny Baby, The Weightless Traveller et End of the Rope. Eva Colmers a écrit et réalisé deux longs métrages documentaires pour l’ONF, The Elder Project (2010) et The Enemy Within (2003).

Heidi Janz (Nous avons le regret de vous informer…)

L’auteure et dramaturge Heidi Janz (Ph. D.) vit à Edmonton, en Alberta. Au nombre de ses œuvres théâtrales les plus récentes figurent les pièces Voices at Dying, Dying to be Heard, produite en 2006 à l’occasion du 16e Congrès international sur les soins palliatifs, et The Book of Jobes, d’abord produite par Kompany Family Theatre et Lone Sparrow Productions dans le cadre du Edmonton Fringe Theatre Festival, en 2011. Heidi Janz est professeure auxiliaire au John Dossetor Health Ethics Centre, ainsi qu’à la Faculté de médecine de réadaptation de l’Université de l’Alberta, où elle se spécialise dans le domaine de l’éthique et du handicap. En mai 2013, la chaîne Global Television lui décerne le titre de Femme de vision.

Citation

« À l’occasion du festival DOXA, nous sommes fiers de lancer ces nouveaux films et l’application Une histoire du cinéma, cette expérience immersive qui permet à l’utilisateur de naviguer parmi des chapitres et des thèmes soigneusement choisis. Il pose ainsi un regard personnalisé sur l’apport fondamental de l’ONF au cinéma canadien, depuis l’époque de John Grierson jusqu’à la création du cinéma en direct ou de la naissance du Studio D, premier studio de production au monde créé par et pour les femmes. Les artistes et rêveurs que nous présente Une histoire du cinéma sont à l’origine de l’engagement qu’a pris l’ONF à l’égard d’une création axée sur l’excellence, l’innovation et la pertinence sociale. Un engagement qui continue à se manifester dans les œuvres de la nouvelle génération de cinéastes de l’ONF à laquelle appartiennent Bonnie, Thérèse, Eva et Heidi. » – Michelle van Beusekom

–30–

Liens connexes

DOXA Documentary Film Festival
Distribution and Beyond
SFU’s Goldcorp Centre for the Arts
Justice Forum section
This Land is Your Land: Shorts Program
Tremplin NIKANIK
APTN
Cinéma du Québec.com
Rezolution Pictures

Restez branchés

Espace de visionnage en ligne sur ONF.ca
Facebook : facebook.com/onf.ca
Twitter : twitter.com/onf

 

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    Au carrefour mondial des contenus numériques, l’Office national du film du Canada (ONF) crée des animations et des documentaires interactifs d’avant-garde, du contenu pour appareils mobiles ainsi que des installations et des expériences participatives. Les productions interactives et plateformes numériques de l’ONF ont remporté au-delà de 100 récompenses, dont 21 prix Webby. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.