1. Espace média

  2. Communiqués

Le Festival du film Available Light de Whitehorse accueille une impressionnante sélection de sept films de l’ONF. Deux nouvelles œuvres du Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon y seront présentées en première.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
22/01/2018

Le 22 janvier 2018 – Montréal – Office national du film du Canada (ONF)

Sept films de l’Office national du film du Canada ont été sélectionnés pour être projetés au Festival du film Available Light, qui se déroulera du 3 au 11 février. Le festival accueillera les premières à Whitehorse de deux œuvres issues du Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, soit The Mountain of SGaana, le court métrage d’animation de Christopher Auchter, et The Road Forward, le long métrage documentaire de Marie Clements. Le festival présentera également Incident at Restigouche, d’Alanis Obomsawin, Unarmed Verses, de Charles Officer, A Better Man (Intervention Productions/ONF), d’Attiya Khan et Lawrence Jackman, TESLA : LUMIÈRE MONDIALE, de Matthew Rankin, ainsi que le message d’intérêt public Hipster Headdress, réalisé par Amanda Strong pour la série satirique Naked Island.

Le président de l’ONF, Claude Joli-Coeur, et la productrice exécutive du Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, Shirley Vercruysse, seront sur place pour rencontrer les créateurs et créatrices, les partenaires de l’industrie et les auditoires qui ont fait d’Available Light ─ le plus important festival de films de long métrage au nord du 60e parallèle ─ une destination exceptionnelle pour les cinéastes et les cinéphiles.

Horaire des projections de films de l’ONF

Le 3 février, 16 h 30, Naked Island – Hipster Headdress (Déchéance publique – Coiffe de hipster), Centre culturel Kwanlin Dün

Présenté dans le cadre du programme « Four Faces of the Moon: Amanda Strong Animations », le film de 40 secondes Naked Island – Hipster Headdress aborde sans réserve les questions d’appropriation culturelle et dénonce le port de la coiffe autochtone par de jeunes gens branchés. Naked Island est une série de 14 très courts films incisifs conçus comme des « messages d’intérêt public » et réalisés par quelques-uns des meilleurs animateurs du pays. Les films sont produits par Jelena Popović et Maral Mohammadian du Studio d’animation anglais. Michael Fukushima en est le producteur exécutif.

Le 4 février, 16 h, The Mountain of SGaana (La montagne de SGaana), Centre des arts du Yukon

Accompagnant le long métrage Journeys to Adäka, le court métrage d’animation The Mountain of SGaana, du cinéaste haïda Christopher Auchter, est porté par la bande sonore du compositeur établi à Whitehorse Daniel Janke. Le film de 10 minutes est un conte fantastique à propos d’un jeune homme emporté dans le monde des esprits et de la jeune femme qui vient à son secours. Dans ce petit bijou de film onirique, Christopher Auchter entremêle avec brio animation traditionnelle et éléments emblématiques de l’art haïda auxquels donnent vie une riche palette évocatrice et des effets stylisés. Gagnant du Prix du meilleur film ou de la meilleure série pour les jeunes de 6 à 12 ans au Festival international d’animation d’Ottawa, The Mountain of SGaana est produit par Shirley Vercruysse. Les producteurs exécutifs sont Shirley Vercruysse (Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon) et Michael Fukushima (Studio d’animation anglais).

Le 5 février, 15 h, Incident at Restigouche (Les événements de Restigouche), Centre des arts du Yukon

Incident at Restigouche, d’Alanis Obomsawin, partagera l’écran avec la production indépendante Rise: Standing Rock Part 1 & 2. Incident at Restigouche est un documentaire phare de 1984 qui fait une description saisissante du raid mené par des policiers provinciaux dans une réserve micmaque dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement du Québec pour imposer de nouvelles restrictions aux pêcheurs des Premières Nations. Ce classique est projeté alors qu’Alanis Obomsawin travaille sur son 51e film en 50 ans de carrière.

Le 7 février, 12 h, The Road Forward (Droit devant), Centre des arts du Yukon

Documentaire musical signé Marie Clements, The Road Forward rattache un moment charnière de l’histoire des droits civils au Canada — les origines du nationalisme autochtone vers 1930 — au souffle puissant qui anime aujourd’hui le militantisme des Premières Nations. La cinéaste brosse un portrait électrisant de minuscules mouvements, la Native Brotherhood et la Native Sisterhood, devenus d’importants vecteurs d’évolution sociale, politique et juridique, et qui ont profondément changé le pays. Présentées par un groupe de chanteurs et de musiciens canadiens parmi les plus talentueux, les séquences musicales du film relient harmonieusement le passé et le présent, portées par la ferveur des voix, du blues, du rock et des rythmes traditionnels. Shirley Vercruysse signe la production et la production exécutive de The Road Forward pour le Studio de la Colombie-Britannique et du Yukon, à Vancouver.

Le 7 février, 18 h, TESLA : LUMIÈRE MONDIALE (THE TESLA WORLD LIGHT), Centre des arts du Yukon

Présenté avec le long métrage Let There Be Light, l’éblouissant nouveau film TESLA : LUMIÈRE MONDIALE, de Matthew Rankin, propose une fantaisie tragique sur le destin de Nikola Tesla, père du courant électrique alternatif. Inspiré de faits réels, ce court métrage électrisant est une spectaculaire explosion audiovisuelle puisant son énergie autant dans le documentaire animé que dans les références au cinéma d’avant-garde. Actuellement en nomination dans la catégorie Meilleur court métrage d’animation aux prix Écrans canadiens, ce film applaudi de huit minutes a récemment été inscrit à la programmation du Festival du film Canada’s Top Ten, une compilation annuelle des meilleurs courts et longs métrages du pays. Julie Roy est la productrice et productrice exécutive de TESLA : LUMIÈRE MONDIALE pour le Studio d’animation français.

Le 8 février, 15 h, Unarmed Verses (Notes d’espoir), Centre des arts du Yukon

Le long métrage documentaire Unarmed Verses, de Charles Officer, brosse le portrait vivant et plein de délicatesse de personnes marginalisées obligées de déménager en raison de la démolition imminente de l’immeuble locatif qu’elles habitent dans le nord-est de Toronto. Au cœur du récit se trouve Francine Valentine, une jeune fille aussi perspicace que lumineuse, qui, au fil de ses bouleversantes observations sur la vie, l’âme et la puissance de l’art, se fait la porte-parole des gens que la société réduit souvent au silence. Actuellement en nomination pour deux prix Écrans canadiens, dont celui du meilleur long métrage documentaire, Unarmed Verses a aussi été sélectionné par le Festival du film Canada’s Top Ten et couronné meilleur long métrage documentaire canadien au Festival Hot Docs, ainsi que meilleur documentaire canadien au Festival international du film de Vancouver. Le film est produit par Lea Marin. Anita Lee en est la productrice exécutive pour le Studio de l’Ontario.

Le 9 février, 16 h 30, A Better Man (Un homme meilleur), Centre des arts du Yukon

Attiya Khan fait ses débuts à titre de réalisatrice aux côtés de Lawrence Jackman avec A Better Man (Intervention Productions/ONF). Il y a 22 ans, Attiya, alors âgée de 18 ans et craignant pour sa vie, quittait son petit ami Steve, qui la violentait quotidiennement. Après toutes ces années, Attiya veut savoir quel souvenir il garde de leur relation et s’il est prêt à assumer la responsabilité de ses actes. Leur première rencontre chargée d’émotion, filmée par Attiya avec le consentement de Steve, est le point de départ d’une réflexion originale et nuancée sur la possibilité de guérison qu’ouvre la responsabilisation des hommes à l’égard de leur comportement violent. A Better Man est produit par Christine Kleckner pour Intervention Productions et Justine Pimlott pour le Studio de l’Ontario de l’ONF. Les productrices exécutives sont Sarah Polley, Kathy Avrich-Johnson et Janice Dawe. Anita Lee est la productrice exécutive pour l’ONF. Jane Jankovic est la productrice exécutive pour TVO.

Industrie et ateliers

Pendant le festival, l’ONF prendra part à quatre événements destinés aux intervenants de l’industrie, dont Close-Up on National Film Board of Canada with Claude Joli-Coeur + Shirley Vercruysse, une discussion ouverte qui se tiendra le 4 février de 13 h 30 à 14 h 30, à l’Old Fire Hall, et qui offrira un aperçu des projets et des priorités de l’ONF tant à l’échelle nationale que régionale.

–30–

Produits connexes

Dossier de presse électronique | Images, bande-annonce, synopsis : Déchéance publique – Coiffe de hipster | Droit devant | La montagne de SGaana | Notes d’espoir | Un homme meilleur | TESLA : LUMIÈRE MONDIALE

Liens connexes

Festival du film Available Light
TVO

Relations avec les médias

  • Lily Robert
    Directrice, Communications et Affaires publiques, ONF
    C. : 514-296-8261
    l.robert@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF), le producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées, collabore avec des créateurs et créatrices de talent à l’échelle du pays pour proposer des documentaires et des films d’animation d’auteur. Il prend des mesures concrètes pour combattre le racisme systémique et devenir une organisation plus ouverte et diversifiée. Il s’emploie en outre à affermir la production autochtone et à promouvoir l’équité des genres dans le secteur du cinéma. Les productions de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 prix, dont 12 Oscars. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.