1. Espace média

  2. Communiqués

Inscrivez-vous dès le mardi 28 novembre à onf.ca/tremplin En collaboration avec Radio-Canada, l’ONF lance la 10e édition du concours Tremplin destiné aux cinéastes francophones de la relève hors Québec. Tremplin, c’est 27 films réalisés par des cinéastes de la Colombie-Britannique, du Yukon, du Nunavut, de l’Alberta, du Manitoba, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, de nombreuses récompenses et un public au rendez-vous.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
22/11/2017

Le 22 novembre 2017 – Montréal – Office national du film du Canada (NFB)

Dès le mardi 28 novembre sur onf.ca/tremplin, l’Office national du film du Canada (ONF) lance, en collaboration avec Radio-Canada, la 10e édition du concours pancanadien Tremplin destiné aux cinéastes de la relève francophone hors Québec. Tremplin permet aux lauréats de réaliser un premier ou un deuxième court métrage documentaire dans des conditions professionnelles, rendant possible la création d’œuvres en français dans leur région de résidence. Les gagnants bénéficient d’ateliers de formation et de l’expertise de l’ONF à chaque étape de production, de la conception à la postproduction en passant par la réalisation. Les films des lauréats sont également télédiffusés sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ. Depuis les débuts de Tremplin en 2006, 323 projets ont été soumis, 85 finalistes ont pu suivre les ateliers de formation et 27 films ont été réalisés. Radio-Canada est partenaire du concours depuis 2007.

Des talents de partout au pays – quelques lauréats

Ouest : Marie Ka (Colombie-Britannique), réalisatrice de Femmes debout, vient de lancer sa compagnie de production ; Marie-France Guerrette (Alberta), réalisatrice du Chœur d’une culture et de Mon père, le roi, est une cinéaste professionnelle à la tête de sa société de production ; et Caroline Monnet (résidente de Winnipeg lors de sa participation à Tremplin), réalisatrice de 360 degrés, travaille à un long métrage de fiction à Paris et expose ses installations au Canada et aux États-Unis, après son court métrage Mobiliser produit à l’ONF et sélectionné à Sundance.

Centre : Katia Café-Fébrissy (Ontario), réalisatrice de Mes réseaux sociaux et moi, vient de terminer un film indépendant ; et Andréanne Germain, réalisatrice de Pis nous autres dans tout ça ?, continue son travail de cinéaste.

Acadie : Daniel Léger, réalisateur d’Un dimanche à 105 ans, travaille présentement à un long métrage, son troisième film à l’ONF ; et André Roy, réalisateur de Partie de moi, a terminé récemment à l’ONF un court métrage documentaire en 360°, La 3e roueNord : Sarah McNair-Landry (Nunavut), réalisatrice de Pour ne pas perdre le Nord, continue de filmer et de photographier ses expéditions et a été en nomination pour un prix du National Geographic.

La grande majorité des films issus de Tremplin sont accessibles gratuitement en ligne sur ONF.ca : https://www.onf.ca/selection/concours-tremplin-les-laureats/

Quelques détails sur les films issus de Tremplin

  • Les courts métrages des lauréats de Tremplin ont connu de beaux succès dans les festivals, comme le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), où ils ont remporté huit prix, dont deux pour Un dimanche à 105 ans de Daniel Léger (Acadie), un des films les plus populaires en ligne avec près d’un demi-million de visionnages. Les autres œuvres issues de Tremplin primées au FICFA sont La trappe
     de Lina Verchery (Acadie), Alanna
     de Julie Plourde (Yukon), Habiter la danse
     de Julien Cadieux (Acadie), Voleuse de poussière
     de Marie-Thérèse François (Acadie), Une affaire de famille
     de Justin Guitard (Acadie) et Cafétéria
     de Francine Hébert (Acadie). Ce dernier film a aussi reçu le Prix du public Radio-Canada au gala des Éloizes en 2016.
  • Certains des films des lauréats de Tremplin ont aussi été présentés aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal et aux Rendez-vous du cinéma québécois, où Une affaire de famille de Justin Guitard et Emma fait son cinéma de Mélanie Léger (Acadie) ont reçu le Prix de la meilleure œuvre franco-canadienne, respectivement en 2013 et en 2014. Cafétéria de Francine Hébert y a remporté le Prix du meilleur film franco-canadien en 2016.
  • 360 degrés de Caroline Monnet a reçu le Prix du meilleur court métrage documentaire au Festival du film autochtone de Winnipeg en 2008.
  • Plusieurs films issus de Tremplin ont aussi été projetés aux Rendez-vous de la Francophonie, un événement culturel d’envergure tenu d’un bout à l’autre du pays. Par exemple, en mars 2017, les courts métrages Le goût des belvas
     de Stephanie David et La dernière clé de Julien Capraro ont connu 75 projections dans 38 villes canadiennes.

Inscription au concours

  • Le concours Tremplin est ouvert aux cinéastes francophones émergents qui résident à l’extérieur du Québec et qui souhaitent réaliser un premier ou un deuxième documentaire professionnel d’une vingtaine de minutes.
  • La période d’inscription s’étend du 28 novembre 2017 au 19 février 2018. Pour connaître tous les détails du concours Tremplin et pour télécharger le formulaire d’inscription, la trousse de candidature ainsi que le règlement, consultez le site onf.ca/tremplin.
  • Les candidatures de l’est du pays seront évaluées par le Studio de la francophonie canadienne – Acadie à Moncton, tandis que celles du centre et de l’ouest le seront par le Studio de la francophonie canadienne à Toronto.

Les lauréats et les films réalisés par région

Colombie-Britannique

  • Marie Ka : Femmes debout
  • Julien Capraro : La dernière clé

Yukon

Nunavut

  • Sarah McNair-Landry : Pour ne pas perdre le Nord

Alberta

  • Marie-France Guerrette : Le chœur d’une culture et Mon père, le roi

Manitoba

Ontario

Acadie (Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse)

  • Mélanie Léger : Drôle de chapeau et Emma fait son cinéma
  • Daniel Léger : Un dimanche à 105 ans
  • Mathieu D’Astous : La dernière batture

  • Lina Verchery : La trappe
  • Anika Lirette : Ils eurent 13 enfants
  • Julien Cadieux : Habiter la danse
  • Marie-Thérèse François : Voleuse de poussière
  • Amélie Gosselin : Infusion

  • Justin Guitard : Une affaire de famille
  • Karine Godin : Ma radio, mon amie

  • Francine Hébert : Cafétéria
  • Stephanie David : Le goût des belvas
  • André Roy : Partie de moi

–30–

Relations avec les médias

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF), le producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées, collabore avec des créateurs et créatrices de talent à l’échelle du pays pour proposer des documentaires et des films d’animation d’auteur. Il prend des mesures concrètes pour combattre le racisme systémique et devenir une organisation plus ouverte et diversifiée. Il s’emploie en outre à affermir la production autochtone et à promouvoir l’équité des genres dans le secteur du cinéma. Les productions de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 prix, dont 12 Oscars. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.