1. Espace média

  2. Communiqués

De nouveaux longs métrages documentaires de l’ONF et bien plus encore à la 20e édition des RIDM. Premières québécoises des films d’Alanis Obomsawin, de Charles Officer et de Tasha Hubbard.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
18/10/2017

Le 18 octobre 2017 – Montréal – Office national du film du Canada (NFB)

Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), qui fêtent cette année leur 20e anniversaire (du 9 au 19 novembre), accueilleront 16 œuvres de l’Office national du film du Canada, dont trois nouveaux longs métrages présentés pour la première fois au Québec après une tournée triomphale des festivals : Le chemin de la guérison, d’Alanis Obomsawin ; Notes d’espoir, de Charles Officer ; et Naissance d’une famille, de Tasha Hubbard.

Conformément à l’annonce faite précédemment, les RIDM ont choisi 24 Davidsde Céline Baril, comme film d’ouverture. La coproduction Les dépossédés (Lowik Media Productions/Mira Films/ONF/SRF Schweizer Radio und Fernsehen/SRG SSR), de Mathieu Roy, est inscrite dans la compétition nationale longs métrages, tandis que le film Trois mille, d’Asinnajaq, fera partie de la compétition nationale courts et moyens métrages.

« L’ONF est honoré de participer une fois de plus aux RIDM, qui célèbrent leur 20e anniversaire, a déclaré Claude Joli-Coeur, président de l’ONF. Le festival a fait œuvre de pionnier en veillant à ce que le bon récit documentaire ait une place au grand écran et il s’est imposé comme une destination essentielle, tant pour les documentaristes que pour les cinéphiles, ici même au cœur de Montréal. »

Dans le cadre des événements organisés pour souligner leur 20e anniversaire, les RIDM présenteront trois longs métrages de l’ONF produits au Québec. Le festival offrira également des animations classiques de l’ONF pour toute la famille, et les festivaliers pourront faire l’essai de la nouvelle application en réalité augmentée Ennemi, du photojournaliste Karim Ben Khelifa.

Et ce n’est pas tout. L’ONF participera une fois de plus à Doc Circuit Montréal, le marché du festival visant à stimuler les échanges entre les professionnels du documentaire.

Trois longs métrages de l’ONF présentés en première québécoise

Cinquantième film d’Alanis Obomsawin en 50 ans de carrière, Le chemin de la guérison entraîne le spectateur au Helen Betty Osborne Ininiw Education Resource Centre, à Norway House, une communauté crie située à 800 kilomètres au nord de Winnipeg. Dans cet établissement d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire, le personnel et les programmes pédagogiques visent la réussite scolaire des enfants des Premières Nations ainsi que le renforcement de l’estime de soi et de la fierté.

Le chemin de la guérison est le plus récent film d’un cycle dans lequel Alanis Obomsawin examine les droits des peuples des Premières Nations au Canada. Amorcé en 2012 avec Le peuple de la rivière Kattawapiskak, récompensé d’un prix Donald-Brittain, le cycle s’est poursuivi avec Hi-Ho Mistahey ! (2013), Ruse ou traité ? (2014) et On ne peut pas faire deux fois la même erreur (2016). S’y ajoutera la 51e réalisation de la cinéaste, provisoirement intitulée Jordan’s Principle et actuellement en cours de production.

Couronné meilleur long métrage documentaire canadien au Festival Hot Docs 2017 et meilleur documentaire canadien au Festival international du film de Vancouver, Notes d’espoir, de Charles Officer, brosse le portrait vivant et plein de délicatesse de résidents du nord-est de Toronto obligés de déménager en raison de la démolition imminente de l’immeuble locatif qu’ils habitent. Au cœur de ce récit, il y a Francine Valentine, une jeune fille aussi perspicace que lumineuse, qui, au fil de ses bouleversantes observations sur la vie, l’âme et la puissance de l’art, se fait la porte-parole des gens que la société réduit souvent au silence. Notes d’espoir est produit par Lea Marin. Anita Lee en est la productrice exécutive pour le Studio de l’Ontario de l’ONF.

Réalisé par Tasha Hubbard d’après un scénario qu’elle signe avec Betty Ann Adam, Naissance d’une famille suit la première rencontre de trois sœurs et un frère adoptés très tôt par des familles distinctes disséminées en Amérique du Nord. Les quatre protagonistes, aujourd’hui d’âge moyen, figurent parmi les quelque 20 000 enfants autochtones enlevés à leur famille et adoptés par des parents blancs ou placés en foyers nourriciers lors de la « rafle des années soixante » qui a sévi au Canada. Chacun ayant suivi son propre parcours, aucun souvenir commun ne les unit. Alors qu’ils s’emploient à rassembler les pièces de leur histoire, des liens se nouent et une famille prend forme. Naissance d’une famille est produit par Bonnie Thompson. David Christensen en est le producteur exécutif pour le Studio du Nord-Ouest de l’ONF à Edmonton.

Film d’ouverture

24 Davids, de Céline Baril, nous entraîne dans un voyage sur trois continents à partir d’une idée aussi simple qu’originale : donner la parole aux David de ce monde. Le film est produit à l’ONF par Colette Loumède dans le cadre du programme Cinéastes en résidence du Programme français de l’ONF. Il entreprendra sa carrière en salle à la Cinémathèque québécoise le 2 février 2018.

Compétition nationale longs métrages

Les dépossédés, de Mathieu Roy, est un voyage impressionniste dans la réalité quotidienne des petits agriculteurs qui peinent à joindre les deux bouts. Dans un monde où l’agriculture industrielle règne en maître, la production d’aliments demeure l’une des activités les moins bien rémunérées de la planète. À mi-chemin entre le cinéma-vérité et l’essai, ce film explore les mécanismes propulsant les agriculteurs dans une spirale de désespoir, d’endettement et de dépossession. Les dépossédés est produit par Lucie Tremblay (Lowik Média Productions), Colette Loumède (ONF) ainsi que Gabriela Bussmann et Vadim Jendreyko (Mira Film).

Compétition nationale courts et moyens métrages

Dans Trois mille, l’artiste inuite Asinnajaq, aussi connue sous le nom d’Isabella-Rose Weetaluktuk, nous plonge dans un sublime univers imaginaire. En 12 minutes de cinéma lumineux inspiré par des documents d’archives, elle revisite le passé et le présent du peuple inuit pour imaginer son avenir sous un angle nouveau et saisissant. À partir des vastes archives de l’ONF, elle examine l’histoire complexe de la représentation du peuple inuit au cinéma et intègre des images historiques à une animation originale pour faire apparaître une vision d’espoir et de belles possibilités. Trois mille est produit par Kat Baulu pour le Studio du Québec et de l’Atlantique de l’ONF.

Programmation du 20e anniversaire

Pour leurs 20 ans, les RIDM ont aussi inscrit à leur programmation trois longs métrages primés de l’ONF produits au Québec : Junior (2007), d’Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault ; Bacon, le film (2002), d’Hugo Latulippe ; et Mohawk Girls (2005, ONF/Rezolution Pictures), de Tracey Deer.

Des classiques animés applaudis par toute la famille

Nuit d’orage (2003), animation maintes fois primée de Michèle Lemieux, et Le vol des dinosaures (1995), de Munro Ferguson, seront projetés avec trois titres de la collection Les petits conteurs de l’ONF : Asthma Tech, de Jonathan Ng ; Jaime Lo, petite et timide, de Lillian Chan ; et Venue de loin, de Shira Avni et Serene El-haj Daoud.

Démonstration d’une application en réalité augmentée

Pendant le festival, le public pourra faire l’essai de l’expérience Ennemi, du photojournaliste de renommée internationale Karim Ben Khelifa, une application en réalité augmentée développée à Montréal par le studio de création numérique Dpt. Ennemi est produit par Camera Lucida Productions (Chloé Jarry, productrice), France Télévisions (Antonin Lhôte, responsable de projet), l’ONF (Louis-Richard Tremblay, producteur), Emissive (Fabien Barati, producteur exécutif) et Dpt. (Nicolas S. Roy, producteur exécutif et directeur de création).

Doc Circuit Montréal

À l’occasion de cet important rendez-vous pour les professionnels du documentaire, l’ONF offre un prix de 5000 $ en services techniques dans le cadre de son programme ACIC. Doc Circuit permet aux documentaristes canadiens d’obtenir un soutien collectif pour leur projet de film.

La directrice exécutive du Programme français de l’ONF, Michèle Bélanger, prendra part à la table ronde de l’industrie intitulée Systèmes de financement et de distribution alternatifs.

–30–

Produits connexes

Dossiers de presse électroniques | Images, bandes-annonces, synopsis : 24 Davids | EnnemiNaissance d’une famille  | Notes d’espoir | Uniquement disponibles en anglais : Our People Will Be Healed | Three Thousand

Liens connexes

App Store – Ennemi
Google Play Ennemi
Rencontres internationales du documentaire de Montréal
Dpt.
Camera Lucida
Emissive
France Télévisions Nouvelles écritures
Lowik Media Productions
Mira Films
SRF Schweizer Radio und Fernsehen
SRG SSR
Rezolution Pictures

Relations avec les médias

  • Nadine Viau
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 514-458-9745
    n.viau@onf.ca

  • Marie-Claude Lamoureux
    Attachée de presse – Montréal
    C. : 438-304-6358
    m.lamoureux@onf.ca | @MC_ONF

  • Lily Robert
    Directrice, Communications et Affaires publiques, ONF
    C. : 514-296-8261
    l.robert@onf.ca

  • L’ONF en bref

    L’Office national du film du Canada (ONF), le producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles primées, collabore avec des créateurs et créatrices de talent à l’échelle du pays pour proposer des documentaires et des films d’animation d’auteur. Il prend des mesures concrètes pour combattre le racisme systémique et devenir une organisation plus ouverte et diversifiée. Il s’emploie en outre à affermir la production autochtone et à promouvoir l’équité des genres dans le secteur du cinéma. Les productions de l’ONF ont remporté au-delà de 7000 prix, dont 12 Oscars. Pour accéder à ces œuvres uniques, visitez ONF.ca.